décembre 15, 2017

 

Trophée de la femme manager de l’année : Les lauréates primées

Trophée de la femme manager de l’année : Les lauréates primées

Les organisateurs dressent un bilan positif. Une bonne performance quantitative et qualitative a été observée, notamment en termes du nombre de candidatures déposées, de profils, de formations, de parcours et d’environnements professionnels.

Le palmarès 2017 du Trophée de la femme manager de l’année dévoilé. Des 58 nominées, trois femmes du monde de l’entreprise se sont distinguées lors de cette 2ème édition, coorganisée par la SNI et Engie. Un jury mixte et international, composé d’eminentes personnalités du monde des affaires dont Hassan Ouriagli, président-directeur général de la SNI, Gérard Mestrallet, président du conseil d’administration d’Engie, et Fathallah Sijelmassi, secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée, ont validé le profil des lauréates dans trois différentes catégories. Les membres du jury ont été, ainsi, invités à proposer eux-mêmes une sélection de candidates selon la diversité de leur regard pour remporter le prix «Leader», visant à récompenser une dirigeante d’une entreprise ou d’une administration publique. Ce titre est ainsi revenu à Zakia Sekkat, présidente-directrice générale du Groupe PoudrOX Industrie. De même, Imane Belghiti, directrice Export OCP Africa s’est vue décerner le Trophée de la femme manager.

Les candidates à cette catégorie ont été proposées par les DRH des grandes entreprises marocaines. Le troisième prix est revenu à Ghalia Sebti, directrice générale de la Maison Ait Manos, qui a été élue Femme entrepreneure de l’année. Un appel à candidature par voie de presse et via les associations professionnelles a été lancé en direction des femmes ayant fait preuve au quotidien de courage et d’audace pour garantir la réussite des entreprises qu’elles ont fondées, co-fondées et reprises au Maroc. Après deux années de sa tenue, le Trophée de la femme manager monte en puissance. Les organisateurs dressent un bilan positif. Une bonne performance quantitative et qualitative a été observée, notamment en termes du nombre de candidatures déposées, de profils, de formations, de parcours et d’environnements professionnels.

«Aboutissement de près de huit mois de travail, le palmarès 2017 réaffirme la capacité du Trophée de la femme manager à pouvoir durablement identifier de nouveaux profils dans un vivier de femmes marocaines très prometteur», apprend-on des organisateurs. En consacrant le parcours exceptionnel de la femme marocaine, cet événement vient promouvoir le leadership féminin au niveau national et faire avancer la condition de la femme en entreprise. Il contribue ainsi à changer les perceptions et établir une véritable mixité dans le monde économique. Rappelons que les organisateurs du Trophée de la femme manager de l’année ont mandaté une étude visant à analyser la place tenue par la femme au sein de l’économie marocaine. Réalisée par le cabinet international Boston Consulting Group (BCG), cette étude révèle un taux d’activité des femmes au Maroc de 24% alors qu’il est de 48% à l’échelle internationale. «Ce taux d’emploi féminin dans le salariat est pour moitié représenté par des emplois sous-qualifiés et pour moins de 10% d’emplois de cadres», relève-t-on des résultats de l’analyse. Par ailleurs, le BCG observe également une présence limitée des femmes (10%) dans l’entrepreneuriat au Maroc. Le chemin s’avère long. De nombreux freins sont à relever, notamment en termes d’accès à l’éducation et au monde du travail et l’ascension vers un poste de plus grande responsabilité.

Profils des candidates

Catégorie Leader

14 candidates Leaders pour une moyenne d’âge de 50 ans dont 25 années d’expérience professionnelle.  71% de ces femmes sont multi-diplômées. 21% d’entre elles ont un profil d’ingénieur et 43% sont diplômées d’une école de commerce. 50% sont mandataires. Elles exercent pour 71% dans des métiers de service, 29% dans l’industrie. .

Catégorie Manager 

38 candidates Managers pour une moyenne d’âge de 45 ans dont 20 années d’expérience. 61% de cet effectif ont un parcours multisectoriel et 32% à l’international. 63% des candidates exercent dans les services et 37% dans l’industrie. 50% sont membres d’une ou plusieurs associations.

Catégorie Entrepreneure

6 candidates Entrepreneures pour une moyenne d’âge de 41 ans dont une ancienneté moyenne des projets de 10 ans. Elles sont en grande majorité titulaires d’un diplôme supérieur et sont, pour la plupart, issues du secteur des services avant d’initier leur projet, petite ou très petite entreprise (effectif moyen : 15 collaborateurs). La moitié d’entre elles est engagée dans des activités associatives.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *