Ubi Soft annonce des résultats 2002 conformes aux attentes

Cette performance sur l’exercice clos le 31 mars 2002 reflète « la poursuite des gains de productivité » et « la bonne maîtrise des dépenses opérationnelles », explique la société dans un avis financier. La marge brute exprimée en pourcentage du chiffre d’affaires ressort à 59%, contre 56% un an plus tôt, soit un peu en-deçà de l’objectif de 61% que s’était fixé l’entreprise.
Le résultat net avant amortissement des écarts d’acquisition s’inscrit en hausse de 168% à 13,4 millions d’euros et est lui aussi conforme à la fourchette des estimations de 10-13 millions d’euros. Il comprend un gain exceptionnel de 3,8 millions, lié au litige avec la société américaine Take 2 et une provision pour créances douteuses de 1,8 million, dans le cadre de la faillite du distributeur américain K Mart. Ubi Soft avait déjà annoncé une hausse de 42% de son chiffre d’affaires sur l’exercice (dont 18% au plan interne) à 369 millions d’euros. Pour l’exercice 2002-2003 en cours, Ubi Soft prévoit de poursuivre sa croissance tout en améliorant sa rentabilité dans un marché porteur.
L’entreprise bénéfice d’un marché des jeux vidéos toujours très tonique aux Etats-Unis et en Europe. Toutefois, il subit une conjoncture économique européenne plus morose et doit tenir compte de l’appréciation de l’euro par rapport au dollar », précise-t-il. Le développeur ambitionne ainsi de réaliser une croissance organique de 17% à 22% de son chiffre d’affaires, lequel devrait être compris entre 430 et 450 millions d’euros. Les analystes anticipaient pour 2002/2003 une croissance globale de l’activité (acquisitions comprises) de l’ordre de 25%. « Le calendrier de sortie de certains jeux devrait accentuer la saisonnalité des résultats », souligne Ubi Soft, de sorte que « les ventes du premier semestre s’établissent autour de 100 millions d’euros dont environ 38 millions d’euros sur le premier trimestre et que la majeure partie du chiffre d’affaires soit réalisée en fin d’année».
Ubi Soft annoncera son chiffre d’affaires du premier trimestre le 2 août prochain. Le résultat d’exploitation avant amortissement des écarts d’acquisitions « pourrait être compris entre 30 et 35 millions », selon la société, soit un chiffre un peu inférieur aux 40 millions anticipés par plusieurs experts.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *