Un accord de coopération entre le Maroc et le Royaume-Uni

Un accord de coopération entre le Maroc et le Royaume-Uni

Le Royaume-Uni et le Maroc ont signé, lundi à Londres un accord portant sur le renforcement de la coopération bilatérale dans le domaine de la coproduction cinématographique. L’accord a été paraphé par le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Khalid Naciri, d’une part, et le ministre britannique des Industries créatives, Sion Simon, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée au siège du ministère britannique des Affaires étrangères en présence de l’ambassadeur du Maroc au Royaume-Uni, Chrifa Lalla Joumala Alaoui, et de l’ambassadeur britannique à Rabat, Tim Morris. L’accord, qui s’inscrit dans le cadre des efforts visant le renforcement des relations entre les deux pays, offre un large éventail d’avantages et de mesures incitatives pour les producteurs marocains et britanniques, en particulier aux niveaux fiscal, financier et celui du soutien pratique et logistique.
L’accord, qui devra entrer en vigueur vers la mi-2010 après sa ratification par les gouvernements des deux pays, accorde aux producteurs la possibilité d’utiliser les infrastructures de production en Grande-Bretagne pour les films tournés au Maroc et ouvre la voie aux films britanniques de mettre à profit les réseaux de distribution au Maroc et au-delà dans toute la région de l’Afrique du Nord. Par ailleurs, Khalid Naciri a confié à la MAP, à l’issue de la cérémonie de signature, que la conclusion de l’accord «marque un moment très fort» dans l’évolution des relations entre le Maroc et le Royaume-Uni d’autant plus qu’elle intervient au moment où ces relations connaissent un développement constant. L’accord vient concrétiser des relations déjà anciennes entre les deux Royaumes dans le domaine cinématographique, a ajouté le ministre, relevant que l’accord devra créer les conditions d’un meilleur partenariat entre professionnels britanniques et marocains.
L’accord établit un cadre normatif particulièrement ambitieux qui permettra de mieux faire connaître le potentiel cinématographique marocain auprès des professionnels britanniques, a dit M. Naciri, soulignant que le même accord offre un cadre de coopération plus concret et plus favorable au développement de ces relations. Le document qui a été préparé minutieusement pendant plusieurs mois représente à la fois un couronnement et un point de départ pour des relations encore plus approfondies, a observé le ministre, se félicitant de «l’ouverture d’esprit» dont a fait montre la partie britannique.
Il s’agit du premier accord du genre signé par la Grande-Bretagne avec un pays arabe ou musulman, a fait remarquer le ministre, rappelant que le Maroc avait signé une dizaine d’accords similaires avec d’autres pays. «Ceci prouve que le Maroc se positionne comme étant un pays qui a son mot à dire en matière cinématographique», a-t-il dit.  M. Naciri s’est, d’autre part, félicité de la nature et de l’intensité des relations liant Rabat et Londres, ajoutant que les deux pays entretiennent des relations de coopération étroite dans plusieurs domaines.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *