Un Atlas Hotel à Nouasseur

Un Atlas Hotel à Nouasseur

La filiale de la RAM prend de la hauteur. A la veille des Assises nationales du Tourisme, Atlas Hotels est en train de finaliser deux grands projets d’hôtels. Il s’agit d’abord du chantier d’Atlas Hôtel Nouasseur. Les travaux de terrassements ont débuté depuis le 5 janvier. Le montage des grues sera achevé d’ici le 18 janvier courant, pour des travaux qui vont durer 18 mois. Au terme de ce chantier, le Maroc aura enfin sa première unité hôtelière à l’instar des grandes plates-formes comme Dubaï ou les grandes capitales européennes. Pour la RAM, cet investissement est un pas de plus vers cette politique de hub régional à Casablanca. L’unité d’Atlas Hotel comprendra 200 chambres, avec une zone de traitement pour les passagers en transit avec un spa dédié à la clientèle à haute contribution. Entre deux vols, les passagers de luxe pourront apprécier le hammam traditionnel marocain, ou profiter du loundry express. Un service de restauration rapide est aussi possible.
L’investissement global consacré au projet est de 80 millions de dirhams. La chaîne Atlas Hotels a fourni 40% de ce montant en fonds propres. Le reste sera couvert par un crédit bancaire auprès des partenaires du groupe.
Autre projet sur lequel la filiale de la RAM est déjà avancé : un hôtel Atlas à Essaouira. Il s’agit d’un hôtel-riad de 100 chambres (complètement adapté aux potentialités de Essaouira) et doté d’un spa oriental. Prévu sur le créneau cinq étoiles, cette unité devrait être opérationnelle dans 24 mois et viendrait ainsi compléter l’axe Marrakech où la chaîne est fortement présente. Les responsables veulent mettre en duo les unités Médina & Spa de Marrakech avec celle d’Essaouira, afin d’offrir, sur le marché, un produit combiné alliant le culturel et le balnéaire.
Ces deux projets viennent tout juste après la finalisation du rachat des hôtels ONMT. Le contrat juridique a été validé par les différentes instances et les prises de clef seront faites entre la fin janvier et la mi-fèvrier. Les 750 lits répartis sur 4 villes (Chefchaouen, Khénifra, Talioune et Oujda) ont coûté 30 millions de dirhams auquel un investissement de rénovation de 25 millions de dirhams sera apporté pour la mise à niveau, afin d’intégrer la gamme Atlas Confort (3 étoiles) à la chaîne nationale. La rénovation devra durer 4 à 5 mois. A terme, après la phase de rénovation courant 2005, les hôtels qui sont classés entre 2 et 4 étoiles seront certainement reconvertis sur une norme standard de 3 étoiles, pour harmoniser leur gestion, leur produit et leur commercialisation.
Le Fonds Renovotel sera sollicité pour cette opération, Atlas Hotels ayant eu recours aux architectes et aux entreprises de la région pour faire profiter l’environnement local de cette démarche. Cette opération qui marque un pas important dans la restructuration des actifs publics hôteliers encore détenus par l’Etat. Atlas Hotels a mené, ces dernières années, plusieurs projets de restructuration. L’ancien parc hôtelier de la Sotoram a été entièrement remis à neuf, à l’image d’Amadil Beach à Agadir et de l’Atlas Asni à Marrakech. Ces deux établissements ont été rénovés avec un budget de 70 millions de dirhams financés par le Fonds Renovotel. A l’ensemble de ces acquisitions et rénovations, s’ajoute aussi le projet Atlas Médina, nouvel établissement du groupe, situé à Marrakech, en face du Palais des Congrès. Atlas Hotels comptera ainsi sur une capacité de 2 700 lits opérationnels en 2005, faisant de lui désormais, l’un des plus grands groupes hôteliers au Maroc, aux côtés d’Accor. La capacité de la filiale de la RAM atteindra 3 500 lits à la fin de ces projets en cours. Déjà, en prélude à cette augmentation de capacité, la politique commerciale du groupe a entamé sa mue.
La deuxième version Internet du site marchand d’Atlas Hotels est opérationnelle. Sur le plan des ressources humaines, l’accent est mis sur la formation en partenariat avec l’OFPPT. Autant d’efforts dont l’aboutissement est rendu possible par la bonne santé d’Atlas Hotels. Avec un taux de remplissage de 75% à Amadil Beach, 69% à Atlas Asni, tout est possible. Surtout quand le chiffre d’affaires fait des bonds de plus de 30%. Reste à savoir quand Atlas Hotels finalisera son rapprochement avec la chaîne Sogatour. Seulement une question de temps ?

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *