Un bon cru pour la Centrale Laitière

Un bon cru pour la Centrale Laitière

Jeudi 29 septembre, Driss Bencheikh, président directeur général de la Centrale Laitière a présenté à la presse les résultats financiers au terme du 30 juin 2005. Un chiffre phare en ressort, celui du résultat net de cet exercice qui s’établit à 169 millions DH soit une hausse de 1% par rapport à la même période de l’année 2004. Et si le chiffre d’affaires global a enregistré une légère baisse de moins 0, 6%, toujours au terme de ce premier semestre 2005, passant de 1,685 milliard DH au premier semestre 2004, à 1,676 milliard DH, un an après. Ce recul est essentiellement à imputer à la cession de Pingouin, ancienne filiale crème glacée de l’entreprise. Une opération financière dont le résultat net a été de l’ordre de 27 millions DH. Ainsi, à périmètre comparable, l’évolution du chiffre d’affaires évoluerait favorablement de 1,6%. Pour ce qui est du résultat d’exploitation, il est passé de 217 millions DH à 206 millions DH. Les raisons de cette baisse se rapportent notamment à la hausse  des prix de certaines matières premières et produits consommables.
Les performances de la Centrale Laitière par segment ont également été exposées. C’est ainsi que le produit lait a connu une  forte progression de 4,3% traduisant la bonne disponibilité du lait de  qualité UHT et l’évolution favorable des ventes du «Lait de croissance  Blédina». Driss Bencheikh a d’ailleurs tenu à signaler qu’il s’agit d’une première mondiale pour cette société spécialisée en produits alimentaires pour enfants de bas âge. Pour ce qui est des produits laitiers frais, ils ont connu un recul de moins de 3,6%.
Une baisse qui s’explique essentiellement, toujours selon le PDG de la Centrale Laitière, par le contexte de consommation difficile en début de l’année 2005 ainsi que par le prolongement tardif de la saison d’hiver avec des températures basses pour la saison. Durant cette première moitié de l’année, la société pionnière de l’industrie laitière au Maroc a lancé différents produits ayant pour principal objectif d’assurer une bonne hygiène nutritionnelle au consommateur : enrichissement en minéraux et en vitamines, commercialisation de produits sans sucre, destinés à une clientèle à besoins nutritionnels spécifiques ou encore lancement de nouveaux parfums. Ces six premiers mois de 2005 ont également été une occasion à la Centrale Laitière de poursuivre son programme d’engagement social, et ce, notamment à travers un partenariat avec le ministère de l’Education nationale sur la distribution de 150.000 petits-déjeuners dans les écoles et l’équipement de près de 100 enfants malentendants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *