Un bureau pour la promotion du tourisme d’affaires

Un bureau pour la promotion du tourisme d’affaires

Le Maroc vient de se doter du «Moroccan convention bureau» (MCB) ou Bureau marocain des congrès, une structure dédiée à la promotion de l’activité MICE (Meeting, Incentive, Congress), communément appelée tourisme de congrès. Une convention a été signée dans ce sens, mercredi à Rabat, entre les membres fondateurs du MCB que sont le ministère du Tourisme et de l’Artisanat, l’Office national marocain du tourisme (ONMT), la Société marocaine d’ingénierie touristique, l’Office national des aéroports, la Fédération nationale du tourisme et les conseils régionaux du tourisme de Marrakech, Casablanca, Rabat et Agadir. Ce créneau d’activité génère un chiffre d’affaires mondial de 300 milliards de dollars avec une dépense moyenne par touriste d’affaires de l’ordre de 1.500 euros, sur un séjour d’une durée moyenne de deux jours. Intervenant à cette occasion, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Boussaid, a souligné l’importance du MICE, qui représente 20% du marché mondial du voyage et compte 9.000 congrès au niveau mondial, dont 54% sont rotatifs. En outre, 40% des touristes ayant découvert un pays dans le cadre d’une activité MICE y reviennent dans un cadre privé, a ajouté le ministre. Le Maroc, a-t-il dit, dispose d’atouts considérables pour attirer et organiser de grands évènements sportifs, culturels et scientifiques. Pour sa part, le directeur général de l’ONMT, Abdelhamid Addou, a affirmé que MCB sera le bras armé de la stratégie touristique mise en œuvre et permettra au Maroc de mieux se positionner en tant qu’hôte des plus grands congrès. Le Maroc est une véritable destination MICE, de par sa position géographique privilégiée (3 heures de vol en moyenne des principaux marchés européens), la stratégie Open Sky, les projets de développement des infrastructures de congrès, en particulier à Casablanca, Marrakech et Tanger et l’expertise importante développée par certains opérateurs marocains, a-t-il indiqué. Le MCB, a-t-il ajouté, contribuera certainement à conforter la synergie et le partenariat intelligent public-privé, instauré depuis quelques années, et abondera dans la philosophie de la vision 2020, en cours d’élaboration pour la prochaine décennie en vue de développer un tourisme de qualité. Le MCB aura notamment pour mission de consacrer la notoriété du Maroc en tant que destination d’affaires, de créer une marque forte à l’international et de mettre en place, à terme, un relais central pour toutes les opérations MICE, a-t-il expliqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *