Un déficit budgétaire de près de 38 milliards de dirhams à fin 2018

Un déficit budgétaire de près de 38 milliards de dirhams à fin 2018

Il s’est creusé de 2 milliards de dirhams (MMDH) par rapport à l’année 2017. Le déficit budgétaire ressort à fin 2018 à 37,7 MMDH contre 35,7 MMDH une année auparavant.

Une aggravation relevée dans les dernières statistiques des finances publiques de la Trésorerie générale du Royaume (TGR). Ce déficit tient compte d’un solde négatif de 17 MMDH dégagé par les comptes spéciaux du Trésor (CST) et les services de l’État gérés de manière autonome (SEGMA). La situation provisoire des charges et ressources du Trésor fait ressortir des recettes ordinaires de l’ordre de 266,9 MMDH contre 231,1 MMDH réalisés au titre de l’exercice 2017. Ces recettes s’inscrivent en hausse de 15,5% compte tenu d’un versement exceptionnel de 24 MMDH effectué à partir du compte d’affectation spéciale intitulé  «Compte spécial des dons des pays du Conseil de Coopération du Golfe» au profit du budget général. Hormis ce versement, la hausse des recettes ordinaires s’établirait à 5,1%. Une augmentation qui résulte de la hausse de 114,8% des recettes non fiscales, de 2,6% des impôts directs, de 12,9% des droits de douane, de 5% des impôts indirects et de 4,6% des droits d’enregistrement et de timbre.

Quant aux dépenses émises au titre du budget général, la TGR relève un repli de 0,8%, soit 322,7 MMDH à fin décembre 2018. Ce repli s’explique par la diminution de 13,1% des charges de la dette budgétisée, conjuguée à la hausse de 3,1% des dépenses de fonctionnement et de 1,2% des dépenses d’investissement. Les engagements de dépenses, y compris celles non soumises au visa préalable d’engagement, se sont élevés à 471,4 MMDH en 2018, représentant un taux global d’engagement de 86% contre 83% un an auparavant.

Notons que les dépenses émises ont été de 109,2 MMDH, et ce compte tenu du versement de 31,8 MMDH au profit du budget général. Ces dépenses intègrent la part imputée aux comptes spéciaux du Trésor au titre des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux pour 2,5 MMDH. Le solde de l’ensemble des comptes spéciaux du Trésor est négatif pour 17,8 MMDH. Hormis le versement exceptionnel de 24 MMDH effectué à partir du compte d’affectation spéciale intitulé  «Compte spécial des dons des pays du Conseil de Coopération du Golfe» au profit du budget général, ce solde est positif de 6,2 MMDH.

Pour ce qui est des recettes des SEGMA, elles se sont chiffrées à 3,6 MMDH contre 3 MMDH, en hausse de 20,7%, alors que les dépenses émises ont été de 2,85 MMDH, en baisse de 3,2%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *