Un don de 137 millions de dollars pour l’agriculture

Un don de 137 millions de dollars pour l’agriculture

Un accord d’intention portant sur un don de 137 millions de dollars destiné à soutenir le développement durable de l’agriculture au Maroc a été signé, mercredi 22 avril, à Meknès, entre le Royaume et le Fonds pour le développement de l’environnement mondial (Environnement facility-GEF). Cet accord a été conclu en marge de la quatrième édition du Salon international de l’agriculture au Maroc. «Cet accord sera un pas vers un bon avenir de l’agriculture au Maroc et surtout sera un appui pour le développement durable de l’agriculture», a déclaré Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime. Cet accord qui a été signé par M. Akhannouch, Salaheddine Mezouar, ministre de l’économie et des Finances et Monique Barbut, présidente du GEF, s’engage à soutenir quatre projets. Le premier s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme portant sur la gestion intégrée des ressources naturelles dans la région Afrique du Nord et Moyen-Orient, la lutte contre la dégradation des sols et l’adaptation aux changements climatiques.
L’accord qui concerne aussi un projet intitulé «Contrôle participatif de la désertification et de la réduction des écosystèmes des hauts plateaux arides et semi arides dans la région de l’Oriental au Maroc», vise à lutter contre la désertification, protéger l’écosystème, accroître la productivité des ressources agricoles et pastorales et améliorer les conditions de vie. Le deuxième projet vise à favoriser l’intégration de la biodiversité dans les chaînes de valeurs des plantes aromatiques et médicinales méditerranéennes. Il propose aussi de favoriser la reconversion de la biodiversité dans les sous secteurs des plantes médicinales et aromatiques. Le GEF s’engage aussi aux termes de cette convention à appuyer un autre projet dans la région du Souss-Massa-Draâ relatif à l’exploitation de l’arganier, du palmier dattier et des figues de barbarie. Par ailleurs, le Fonds financera un projet concernant l’intégration des effets du changement climatique dans la planification du développement et la prévention des catastrophes. A titre indicatif, la cérémonie de signature s’est déroulée en présence du Premier ministre Abass El Fassi, Chakib Benmoussa, ministre de l’Intérieur, Ahmed Reda Chami, ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies et d’autres membres du gouvernement. A cet occasion, Mme Barbut a exprimé sa fierté de signer cette convention, qui va permettre au GEF d’accompagner la mise en œuvre du « Plan Maroc Vert », lequel donne une bonne visibilité sur l’agriculture au Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *