Un fonds Canadien pour l’Afrique

Le gouvernement canadien a annoncé mardi 5 février qu’il va administrer directement le fonds spécial de 500 millions de dollars qu’il réserve au développement de l’Afrique. Dans le budget de 2001 présenté en décembre dernier, Ottawa avait annoncé son intention de confier à des fondations indépendantes le financement de ce fonds pour le continent tout comme celui de 2 milliards de dollars qu’il affecte aux infrastructures stratégiques du Canada. En déposant mardi devant la Chambre des communes des amendements au projet de loi relatif à la mise en oeuvre de ce budget, le ministre Paul Martin a dit maintenir le fonds de 500 millions de dollars à titre de contribution du Canada au développement de l’Afrique mais il a décidé de le structurer sous forme de programme gouvernemental régulier. Pour le ministre, il s’agit de « préserver une marge de manoeuvre à l’approche du sommet du G8 qu’abrite le Canada et dont l’aide à l’Afrique sera l’un des thèmes centraux ».
« L’aide, note encore le ministre, sera dispensée directement par le gouvernement du canada et servira à financer les activités et projets prévus dans le plan d’action pour l’Afrique qui a été adopté au sommet du G8 à Gênes ». M. Martin a indiqué par ailleurs qu’il va réserver les excédents budgétaires de cette année et des deux prochains exercices au remboursement de la dette publique (quelque 535 milliards de dollars). Les économies réalisées sur le paiement d’intérêts liés à la réduction de cette dette « donnera la marge de manoeuvre nécessaire », souligne le ministre pour financer les infrastructures stratégiques du Canada et le Fonds pour l’Afrique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *