Un fonds pour Souss-Massa-Draâ

Un fonds pour Souss-Massa-Draâ

«Igrane», champs en amazighe. C’est le nom donné à un fonds d’investissement qui verra le jour prochainement dans la région de Souss-Massa-Drâa. L’objectif est de «favoriser l’essor de cette région et de promouvoir le tissu industriel». Derrière «Igrane», il y a des institutionnels aussi bien du public que du privé. Les promoteurs principaux  de ce fonds  sont le Conseil régional Souss-Massa-Draâ,  Attijariwafa bank, la Banque centrale populaire (BCP), la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG), le Crédit agricole du Maroc et le groupe Holmarcom. 
«Le Fonds «Igrane» est d’une taille globale de 200 MDH et peut aller jusqu’à 500 MDH. Grâce à l’effet de levier, il sera possible d’arriver à un investissement d’un milliard Dh et plus », précise une source proche du dossier. Les champs d’«Igrane» sont immenses. En effet, ce fonds a pour mission de promouvoir des projets ou des entreprises susceptibles d’avoir un impact structurel sur la région. Il vise aussi  la promotion de l’emploi, le développement des exportations, la valorisation de l’agriculture, de la pêche, du tourisme, autant de secteurs où la région a des avantages comparatifs indéniables.
L’annonce officielle de ce fonds d’investissement se fera lors d’un point de presse le mardi 4 avril à Casablanca et la veille à Agadir. Aziz Akhannouch, président de
la Région Souss-Massa-Draâ et Mohamed Kettani, président de la société de gestion du fonds, lanceront ce fonds à la fois novateur et prometteur.
«Le fonds Igrane est une des actions fortes définies par la stratégie régionale de développement du Conseil régional Souss Massa Draâ. Cette stratégie vise à favoriser l’émergence d’un tissu industriel compétitif à fort potentiel de croissance», explique un acteur de la région . Et d’ajouter «les promoteurs du fonds «Igrane» sont des institutionnels publics et privés marocains qui disposent d’un savoir-faire et d’une expertise sectorielle permettant à cette initiative d’apporter plus qu’une simple solution de financement car l’objectif vise à assurer un accompagnement des porteurs de projets tout au long de l’investissement». 
La région Souss-Massa-Draâ est connue pour ses richesses naturelles et les porteurs de projets ne tarderont pas à se manifester.
Par ailleurs, l’association AgroTech, une espèce de hub destiné à encourager la recherche dans le domaine de l’agriculture,  tiendra son assemblée constitutive mercredi 29 mars à Agadir. Objectif : développer les produits agricoles en zone semi-aride et la culture maraîchère.

 Un fort potentiel de développement


L’enquête du cabinet McKenzie sur le potentiel industriel national a donné une grande importance au développement des régions. Les atouts naturels de la région Souss-Massa-Drâa font d’elle l’une des régions les plus importantes sur le plan économique. Elle est le réservoir national de tomates, d’agrumes et de roses, selon le Centre régional d’investissement d’Agadir.
Cette enquête a noté que le secteur de l’agroalimentaire et les industries de transformation des produits de la mer doivent changer de positionnement pour affronter les défis de la mondialisation. La mise en place de ce fonds d’investissement s’inscrit donc dans une logique d’optimisation de ces richesses.
Sur une superficie de 72.506 km2, soit 10.3 % du territoire national, cette région, connue aussi pour ses attraits touristiques,  est composée de deux préfectures et de cinq provinces pour une population de plus de trois millions d’habitants.


loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *