Un forum pour l’entreprise

Le Forum régional se tient du 1er au 3 février à Casablanca et se focalise sur le partage des expériences et du savoir ainsi que sur les enseignements à retenir en matière d’innovation
et d’entrepreneuriat. Les organisateurs ont opté pour le thème  «Promotion de l’innovation et de
l’entrepreneuriat dans la région MENA : en faire une réalité».
Cette rencontre aura une dimension régionale avec des représentants venus du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Elle rassemblera différents participants parmi lesquels des incubateurs de la région, des représentants gouvernementaux, des agences donatrices, ainsi que des acteurs du secteur privé.
Les sujets seront abordés sur la base des expériences vécues dans plusieurs pays de la région et se décomposeront en plusieurs ateliers interactifs. En outre, le Forum régional aura comme objectif d’intégrer les différentes approches nationales pour favoriser une meilleure collaboration régionale dans le domaine du développement des petites et moyennes entreprises.
Le concept d’incubateur, apparu en premier aux Etats-Unis, est destiné à aider les start-up, surtout dans le domaine des nouvelles technologies. La première période de leur cycle de vie étant cruciale pour leur évolution future.
Casablanca Technopark, qui regroupe dans son capital plusieurs banques de la place, est une initiative pour l’encouragement des jeunes promoteurs qualifiés et porteurs de projets viables. Pour accomplir au mieux sa mission, la structure, dirigée par M. Abderrafie Hanouf, a établi des partenariats avec des acteurs aussi bien locaux qu’internationaux. Ces derniers sont censés l’aider à s’inspirer de leurs expériences passées. Pour pouvoir bénéficier des services du Technopark, le promoteur doit pouvoir respecter certains prérequis, la sélection des projets étant rigoureuse pour un maximum de chance de réussite et étant donné une demande conséquente. Les décideurs favorisent les projets dans le secteur des nouvelles technologies à même de générer une plus grande valeur ajoutée pour l’économie nationale, et aider les jeunes qualifiés à l’auto-emploi. Il faut dire que le plan gouvernemental «Emergence» consacre une orientation future de l’économie marocaine dans le secteur des nouvelles technologies.
L’entrepreneur, dont le profil est un facteur-clé de succès, doit pouvoir fournir un business plan cohérent dans un secteur porteur. Un intérêt particulier est accordé à l’innovation. Il doit aussi avoir un minimum de ressources financières personnelles à engager dans le projet.
Une fois le projet accepté, l’entrepreneur peut bénéficier de la panoplie de services mis à sa disposition, à commencer par un local équipé à loyer subventionné. L’incubateur peut aussi proposer des services complémentaires qui vont du conseil en management jusqu’au montage financier du projet, services qui cessent à partir du moment où l’entreprise devient autonome et rentable.
Malgré certaines difficultés de lancement, l’expérience des incubateurs au Maroc à travers le Technopark reste concluante et devrait être étendue à d’autres régions du Royaume. Parmi les success stories, on citera l’entreprise «Arcanes Technologies» qui vient de sceller un partenariat avec Swsoft, un fournisseur mondial de logiciels d’automatisation et de virtualisation des serveurs destinés aux prestataires de services et aux entreprises.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *