Un grand chantier pour les communes

Un grand chantier pour les communes

La cérémonie du lancement du PNA a été présidée par le Premier ministre, Driss Jettou, par plusieurs ministres et hauts responsables.  D’une enveloppe globale de 43 milliards de dirhams, ce programme adopté par le gouvernement en 2005, s’étalera sur une période de 15 ans et concernera 260 communes. La première tranche du PNA ciblera d’abord 130 villes et centres totalisant une population de 6,7 millions d’habitants. Pour cette année, le projet porte sur 52 communes pour les travaux et 16 communes pour les études. Près de 5 millions d’habitants seront concernés par les travaux de cette première tranche.
Le coût de cette dernière, initié conjointement par le ministère de l’intérieur et celui de l’Aménagement du territoire, de l’Eau et de l’Environnement a déjà été établi. Il est estimé à 1,3 milliard de dirhams.
Le Premier ministre, Driss Jettou a annoncé lors de la cérémonie du lancement du Programme national d’investissement, le rôle structurant de ce grand chantier qui vise le développement du Royaume et l’amélioration des conditions de vie de la population. M. Jettou a également affirmé que le PNA vient pour renforcer les deux autres programmes d’envergure notamment le Programme d’électrification rurale globale (PERG) et le Programme d’approvisionement groupé en eau potable des populations rurales (PAGER).
Pour sa part, le ministre de l’Intérieur, Chakib Benmoussa, a souligné l’importance des impacts positifs de ce programme, qui permettra de combler le retard enregistré au niveau des infrastructures de base. Il permettra également d’améliorer les conditions sanitaires et de vie de la population, outre l’amélioration des indicateurs du développement, a-t-il ajouté. « Ce programme constitue une étape importante de l’Initiative nationale pour le développement humain », a expliqué M. Benmoussa, saluant la contribution de toutes les parties concernées pour concrétiser ce programme « de grande envergure». Il s’est également félicité du soutien des institutions internationales aux efforts du gouvernement.
De son côté, le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Eau et de l’Environnement, Mohamed Elyazghi, a indiqué que le lancement de ce programme témoigne de l’importance qu’accorde le gouvernement aux conditions de vie de la population. « Le PNA figure également parmi les objectifs du Millénaire auxquels s’est engagé le Maroc et des conventions internationales relatives à la protection de l’environnement », a-t-il ajouté.
Selon M. Elyazghi, ce programme aura sans aucun doute un impact positif sur le développement socioéconomique. Par ailleurs, deux conventions de soutien et de financement au titre de l’année 2006 ont été signées. La première, signée par MM. Benmoussa et Elyazghi, porte sur le programme d’appui de l’Etat aux régies communales. La seconde, signée par MM. Benmoussa et Elyazghi, d’une part, et par le directeur général de l’Office national de l’eau potable, M. Ali Fassi Fihri, d’autre part, fixe le programme d’appui de l’Etat à l’ONEP. À préciser aussi que ce programme bénéficie d’un don de l’Union européenne de 38 millions de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *