Un hôtelier Globe-Trotter

Un hôtelier Globe-Trotter

Jean Lepriellec vient d’être nommé à la tête du mythique Palais Jamaï de Fès. Agé de 53 ans, il dispose à son actif d’une grande experience en matière d’hôtellerie entamée il y a 22 ans dans le groupe Accor. Un groupe où Jean Lepriellec débute sa carrière au sein de Accor en 1972 comme maître d’hôtel au Novotel Paris Evry, pour devenir successivement sous-directeur du Novotel de Caen, puis directeur du Novotel de Besançon. Il évoluera à ce poste au sein de l’enseigne Novotel et ce, jusqu’en 1985, notamment au Novotel Paris Fontainebleau. De 1986 à 1993, Lepriellec assurera la direction générale de plusieurs établissements hôteliers avec thalassothérapie, dans le cadre de contrats de gestion entre le groupe et des sociétés indépendantes (site de Thalassa Dinard, Thalassa Saint jean de Luz,…). La gestion d’unités sous contrat de management et surtout, la découverte de nouveaux secteurs d’activités tels que la thalassothérapie et l’hôtellerie de loisirs, vont lui permettre d’enrichir son expérience et démontrer sa capacité d’adaptation à des environnements différents. De 1993 à 1999, son parcours se poursuit à Lyon où il sera directeur délégué pour la marque Mercure de 6 hôtels sur la région Rhône Alpes, ayant en charge directe le Mercure Lyon Nord durant 2 ans et de 1996 à 1999, la direction de Mercure Parc de Couday. En 1999, il quitte l’exploitation pour le siège Accor où une nouvelle mission va lui être confiée pendant 2ans en tant que directeur de l’intégration pour la marque Mercure. Une expérience qui lui sera d’un grand apport dans la mesure où elle lui permettra d’avoir une vision et une démarche marketing plus globale. Aussi et à travers ce passage, il aura l’occasion de mieux appréhender les différents atouts de la marque Mercure. En 2001, il s’expatrie à Cuba où il résidera pendant 2 ans en prenant successivement la direction du Sofitel Sevilla puis celle du Novotel Miramar à la Havane jusqu’en 2003. « Tout au long de son parcours, Jean Lepriellec, homme de terrain mais aussi homme de décision et de vision, a démontré sa capacité de s’adapter à des environnements très différents et saura, à ne pas en douter, s’acquitter de sa mission de prendre en charge un véritable joyau de l’hôtellerie marocaine, le Sofitel Palais Jamaï », indique un communiqué du groupe. Jean Lepriellec succède ainsi à Najib Mountassir qui a, pendant cinq ans, géré cet illustre hôtel, prisé par les touristes en quête moins d’un hôtel que d’un véritable temple où beauté et finesse à la marocaine font la grande joie des amateurs des belles choses.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *