Un levier de compétitivité incontournable : Grand-messe des «Smart ports» à Tanger

Un levier de compétitivité incontournable : Grand-messe des «Smart ports» à Tanger

La thématique retenue, «Smart port: exigences et opportunité», est une traduction directe, au niveau portuaire, de la croissance gigantesque que connaissent les nouvelles technologies.

Confrontés quotidiennement à la complexité de la chaîne maritime, portuaire et logistique avec ses multiples intervenants, les ports nationaux et internationaux sont de plus en plus amenés à adopter une démarche «Smart», mettant essentiellement en avant l’innovation digitale, l’intégration de la nouvelle technologie et le respect de l’environnement à l’appui. C’est dans ce contexte que se sont déroulés, jeudi 5 avril, les travaux de la quatrième Journée nationale des capitaineries des ports du Maroc (Jonaca 4), et ce en présence des représentants des autorités portuaires et différentes parties prenantes du domaine maritime du Maroc et des autres pays européens et africains. «Cette quatrième édition revêt un aspect particulier, puisque la thématique retenue, «Smart port: exigences et opportunité», est une traduction directe, au niveau portuaire, de la croissance gigantesque que connaissent les nouvelles technologies. Elle présente, à ce titre, un levier de compétitivité incontournable et un facteur clé de succès indispensable pour assurer la performance tant souhaitée pour nos ports marocains», a indiqué le président de l’Association du corps officiers des ports du Maroc (ACOPM), Mohammed Amine El Fatmi, lors de l’ouverture des travaux de cette quatrième journée. 

Organisée par l’ACOPM, cette manifestation a constitué une occasion pour recueillir et échanger les points de vue des différents intervenants (autorités portuaires, administrations, concessionnaires de terminaux, armateurs, chargeurs, experts, juristes, associations du domaine portuaire et logistique, …) pour déterminer les opportunités et risques liés au concept de Smart port, mais aussi de s’informer des expériences et des meilleures pratiques mises en œuvre dans des ports européens tels que Marseille et Rotterdam. Il s’agissait aussi du cas de ceux du Maroc et leurs recours au numérique afin de pouvoir mériter leur intégration dans la course de ces plates-formes portuaires intelligentes. Il y a lieu de citer à titre d’exemple le port Tanger-Med (avec son projet d’extension Tanger-Med II) et sa grande expérience dans les technologies innovantes. Parmi les intervenants qui font sa force, figurent ses terminaux, dont le futur projet d’APM Terminals Medport Tangier. Prévu d’être opérationnel en 2019 au nouveau port Tanger-Med II, ce projet fait partie des terminaux les plus avancés technologiquement et à conteneurs atomisés. Quant au port de Tanger-Ville, celui-ci-dont le projet Tanja Marina Bay est fin prêt pour accueillir ses premiers bateaux ne sera pas en reste, puisque déjà «nous travaillons étroitement avec la communauté portuaire pour concevoir un concept Smart port et dont l’objectif est de garantir la maîtrise des flux de passagers et la gestion intelligente des escales des navires et celle des services portuaires», a dit le commandant du port et directeur des opérations au port de Tanger-Ville, Mohamed Maghazi, tout en mettant l’accent-  dans le cadre du nouveau concept de Smart port-, sur le respect de l’environnement.  Il est à noter que les travaux de cette journée ont été clôturés par l’émission d’une série de recommandations et des solutions visant grâce à ce nouveau concept à atteindre une meilleure efficience portuaire.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *