Un mémorandum entre la CGEM et la Confindustria

Les hommes d’affaires marocains et leurs homologues italiens se sont engagés, lundi à Rome, à renforcer leur partenariat et à promouvoir les investissements entre le Maroc et l’Italie par des projets industriels communs. Un mémorandum d’entente, dans ce sens, a été signé entre la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et la Confédération générale de l’industrie italienne (Confindustria). La CGEM et la Confindustria se sont engagées, en vertu de ce mémorandum, à œuvrer de concert afin de lever tous les obstacles devant la coopération bilatérale, faciliter l’échange des expertises et organiser des sessions de formation au profit des entrepreneurs et des employés des deux pays. L’accord met l’accent également sur le renforcement de la communication, la promotion de l’échange des données et la résolution des litiges entre les membres des deux Confédérations. Le mémorandum d’entente a été signé par la vice-présidente de la CGEM, Khalida Azbane et son homologue italienne Mme Christina Coppola, en présence notamment des membres de la délégation de la CGEM actuellement en visite en Italie. Cette délégation s’est entretenue auparavant avec le secrétaire d’Etat italien chargé du Développement économique et du Commerce extérieur, Adolfo Urso, des moyens d’impulser et de densifier les relations économiques et commerciales entre le Maroc et l’Italie. Le responsable italien a indiqué, à cette occasion, que son pays est le 3-ème partenaire économique du Royaume, vu la hausse des exportations italiennes vers le Maroc durant les 5 dernières années, qui sont passées de 892 millions d’euros à 1,45 milliard euros, alors que les importations de produits marocains ont grimpé de 460 millions d’euros à 624 millions d’euros au cours de la même période. L’Italie a contribué à la réalisation de plusieurs projets d’infrastructures au Maroc, notamment dans le domaine des chemins de fer, a rappelé le responsable italien qui s’est dit persuadé que l’Italie et le Maroc sont en mesure de hisser leurs relations économiques et commerciales au niveau des relations historiques qui lient les deux pays. Il a indiqué, par ailleurs, que la communauté marocaine établie en Italie compte parmi les plus intégrées dans la société et les plus actives sur le plan économique dans la société italienne. Les entrepreneurs marocains ont mis l’accent, pour leur part, sur les chantiers d’envergure menés par le Maroc, notamment dans le domaine des infrastructures, depuis l’intronisation de SM le Roi Mohammed VI, ajoutant que ces projets ont permis au Royaume de réaliser un saut qualitatif dans le secteur socio-économique. Le Maroc, ont-ils ajouté, a défini clairement les secteurs économiques clés dans le domaine des investissements, telles les zones franches commerciales et industrielles, notamment le port de Tanger-Med, qui compte désormais parmi les plus grands ports au monde et offre aux investisseurs des avantages importants. Ils ont cité également dans ce cadre l’industrie automobile, l’aéronautique, l’industrie de transformation, le tourisme, le textile-habillement et l’artisanat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *