Un milliard de dirhams pour investir en énergie renouvelable

Un milliard de dirhams pour investir en énergie renouvelable

La Société d’investissements énergétiques (SIE) a vu le jour en février dernier. Investisseur de référence pour la stratégie énergétique du Maroc, la SIE sera dirigée par Ahmed Baroudi  et a pour mission l’investissement dans les projets visant l’augmentation des capacités de production énergétique. Déjà actionnaire de la nouvelle agence marocaine de l’énergie solaire (MASEN), la nouvelle entité œuvrera pour la valorisation des ressources énergétiques locales, notamment les ressources énergétiques renouvelables et le renforcement de l’efficacité énergétique, la création de filiales et la prise de participations dans des sociétés opérant dans le secteur de l’énergie. Cette mission se fera conformément à la législation en vigueur et ambitionne également le renforcement des capacités de production énergétique du Maroc, de valorisation des ressources énergétiques, et le développement ou le renforcement des capacités de production énergétique à partir des sources d’énergies renouvelables. Aussi, la SIE sera chargée de la conduite de toute action ou convention avec les opérateurs publics ou privés en vue de la production ou du développement des énergies et notamment des énergies renouvelables. Elle aura également pour mission la conduite de toute action ou convention avec les opérateurs publics ou privés dans les domaines de la maîtrise de l’énergie, de l’efficacité énergétique ou de l’économie d’énergie. Société anonyme au capital d’un milliard de dirhams, cette entité dédiée au financement des filières des énergies renouvelables, a ainsi pour principale mission l’accompagnement du plan national de développement des énergies renouvelables à haute qualité environnementale, indique un communiqué de la SIE. Dotée d’un potentiel d’investissement d’un milliard de dollars, la société est appelée à investir dans des projets visant l’augmentation des capacités de production énergétique, la valorisation des ressources énergétiques renouvelables et le renforcement de l’efficacité énergétique. De ce fait, la nouvelle entité est également en charge de répondre aux enjeux d’industrialisation des différentes filières énergétiques prioritaires, contribuant notamment au développement de leurs chaînes de valeur et au développement des acteurs économiques nationaux. Son intervention se fera principalement par des prises de participation actives dans les sociétés menant des projets concrets, rentables et dont la faisabilité industrielle est démontrée. La SIE ciblera, ainsi, en priorité les investissements dans des projets autour des énergies renouvelables, à savoir l’énergie solaire (hors centrales), la biomasse, l’éolien et l’hydraulique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *