Un nouveau éco-campus pour 6.000 étudiants à l’Université EuroMed de Fès

Un nouveau éco-campus pour 6.000 étudiants à l’Université EuroMed de Fès

La réalisation de ce projet contribue, entre autres, aux efforts d’intégration et à la stabilité régionale à travers la promotion de la mobilité internationale.

La Banque européenne d’investissement (BEI) a approuvé, mardi à Barcelone, un prêt de 70 millions d’euros en faveur de l’Université EuroMed de Fès (UEMF). Cette contribution permettra de construire un éco-campus dont la capacité d’accueil est de 6.000 étudiants venant de tous les pays euro-méditerranéens et de l’Afrique subsaharienne. Dans ce sens, 80% de ces étudiants bénéficieront d’opportunités de mobilité internationale et d’une formation couronnée par une double diplômation. Selon les parties prenantes de ce projet, le prêt financera la construction de l’éco-campus dont les locaux et les équipements pédagogiques et de recherche, des zones sportives, une librairie ainsi que la mise en place d’autres installations diverses. Par ailleurs, la finalisation des travaux de construction définitifs est prévue pour 2019-2020.

La réalisation de ce projet contribue, entre autres, aux efforts d’intégration et à la stabilité régionale à travers la promotion de la mobilité internationale. Dans le même sens, cette initiative vise également à promouvoir le dialogue interculturel et d’enrichir la coopération dans les domaines de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. A cet égard, la présidence de l’UPM souligne que l’UEMF est un projet phare de l’Union pour la Méditerranée, initié sous l’impulsion de SM Mohammed VI. Selon les partenaires de ce projet, cette contribution vient consolider d’autres émanant de partenaires financiers internationaux, européens et marocains. Ainsi, l’Université a également reçu le soutien institutionnel du comité de pilotage de la COP22, comme un «modèle d’éco-espace mêlant vie universitaire, recherche, innovation et transfert de technologie, le tout dans un environnement sain et en utilisant les toutes dernières technologies du développement durable», précise la présidence de l’UpM.

Pour sa part, Mustapha Bousmina, président de l’UEMF, a exprimé sa gratitude à la BEI pour son soutien à l’Université EuroMed de Fès et a tenu à féliciter le secrétariat général de l’UpM pour le rôle déterminant qu’il a joué dans cette réussite. En effet, des étudiants de plusieurs nationalités sont actuellement inscrits aux programmes universitaires et de recherche de l’UEMF, axés principalement sur des thèmes cruciaux pour le développement de la région euro-méditerranéenne. Ce partenariat est le fruit de la collaboration de l’université avec des établissements d’enseignement supérieur tels que les Instituts nationaux des sciences appliquées (Groupe INSA), l’École polytechnique de Paris, l’Università degli Studi di Firenze, le Politecnico di Milano, le Politecnico di Torino, l’Université de Porto, l’Universidad Politécnica de Madrid, l’Universitat Politècnica de Catalunya, l’École nationale supérieure des arts décoratifs et l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *