Un nouveau «Jardin des cactus» en plein Crocoparc d’Agadir

Un nouveau «Jardin des cactus» en plein Crocoparc d’Agadir

Il s’étend sur une superficie totale de plus de 4 hectares

Un nouveau «Jardin des cactus» situé en plein Crocoparc-Agadir a été inauguré en grande pompe mardi dernier en présence du wali de la région du Souss-Massa, Ahmed Hajji. Sur une superficie totale de plus de 4 hectares et dans un paysage naturel exceptionnel de l’arrière-pays d’Agadir, Crocoparc a ouvert ses portes en mai 2015. Pour respecter la continuité du projet initial et après une année de travaux, l’aventure se poursuit.

Dans le prolongement de l’espace tropical et de la succession des bassins existants, conçus par Luc Fougeirol, initiateur de ce projet, et réalisés par l’équipe de Crocoparc, le contraste qu’offre ce jardin de cactées promet d’impressionner les visiteurs, le design original et le soin particulier apporté à l’aménagement de cet espace permettront aux visiteurs de découvrir des cactées et autres plantes succulentes venues du monde entier.

Ce concept, d’un genre nouveau au Maroc, regroupe une collection végétale unique, dont les plus vieux spécimens atteignent 5 mètres et ont plus de cinquante ans. Sur un cheminement de 200m, les visiteurs passeront d’une place à l’autre tout en découvrant des plantes succulentes.

Originaires notamment des Amériques, ils peuvent prendre la forme de raquettes, de cierges ou de coussins et sont généralement recouverts d’épines. Ils sont utilisés pour l’élevage d’un petit insecte : la «cochenille», dont on extrait le colorant naturel carmin. Les raquettes de certains Opuntias tel des haricots verts sont consommées au Mexique. D’après les initiateurs de ce jardin, cette plante fait partie intégrante des paysages marocains. Le cactus a été introduit au Maroc en 1770. En raison de la sécheresse, la superficie des cactus a considérablement évolué au cours des deux dernières décennies, passant de 50.000 à plus de 120.000 hectares au cours de ces 20 dernières années. La région de Guelmin-Oued Noun représente plus de 50% de la culture du cactus au Maroc. L’huile de pépins de figues de barbarie connaît un engouement particulier et se vend aujourd’hui près de 18.000 dirhams le litre. Crocoparc, indépendamment d’être un parc animalier, est un jardin de loisirs et de détente où il fait bon flâner. Plus de 150 mille visiteurs s’y sont rendus en 2017. Le parcours de la visite, d’une longueur de plus de 800 mètres, est jalonné de différentes aires de repos, de loisirs et de restauration. Et s’intègre dans une dynamique de préservation de l’environnement et de sauvegarde du crocodile, et s’est donné pour objectif majeur la sensibilisation de ses visiteurs, petits et grands, à la biodiversité et à la conservation des crocodiles.

Des animateurs, formés à la faune et la flore, accompagnent les visiteurs (individuels ou en groupes) qui le désirent, tout au long de leur parcours, et commentent les différents endroits ou végétaux rencontrés.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *