Un parc industriel et résidentiel sino-marocain à Tanger

Un parc industriel et résidentiel sino-marocain à Tanger

Ce projet est prévu d’être réalisé prochainement sur une superficie de près de 2.000 ha et à proximité des grands projets industriels tels que l’usine de Renault à Melloussa.

Après la visite officielle de SM le Roi Mohammed VI en Chine, il y a un mois, une importante délégation d’hommes d’affaires et de décideurs politiques chinois a effectué, dimanche 12 juin, une visite de travail avec des responsables marocains à leur tête Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Mohamed Yakoubi, wali de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, et Ilyas El Omar, président de ladite région. Cette visite vient confirmer l’engagement des deux pays pour «réussir ce que nous avons décidé et prévu comme projets à l’occasion de la visite royale en Chine», a indiqué M. Elalamy. Et de poursuivre que la Chine, dont le modèle économique a fortement changé, fait du Royaume l’un des pays de choix pour ses investissements. «Ce futur parc est d’une importance stratégique pour les deux pays», a souligné M. Elalamy. Il est à noter que ce projet, qui s’inscrit dans le cadre d’un mémorandum d’entente entre le groupe chinois Haite, BMCE Bank et la société d’investissement de la Chambre de commerce sino-marocaine (Morocco-China international), est prévu d’être réalisé prochainement sur une superficie de près de 2.000 ha et à proximité des grands projets industriels tels que l’usine de Renault à Melloussa. «Ce projet reflète les relations historiques entre le Maroc et la République populaire de Chine», a affirmé M. El Omari.

D’un investissement global de près de 10 milliards de dollars, ce futur parc  industriel et résidentiel vient confirmer, selon ce responsable, l’attractivité de la région qui accueille déjà plusieurs grandes multinationales. Il a poursuivi que la Région, qui est engagée à y assurer le foncier, a réussi à garantir 50% du terrain  pour la réalisation de ce projet dans son ensemble. Et vu son importance, «ce projet sino-marocain permet la création de plus de 300 mille postes de travail à terme», a dit M. El Omari, faisant remarquer que «la région a pris toutes les mesures nécessaires et elle est prête pour le lancement des travaux de réalisation de ce projet».

Selon Mohammed Agoumi, directeur général en charge de l’international à la BMCE, ce parc est inspiré d’autres modèles déjà réalisés par le Groupe Haite en Chine ou d’autres pays englobant, en plus des unités industrielles,  des résidences, des bureaux et des lieux de loisirs. Il fait partie «des parcs très respectueux de l’environnement», a-t-il souligné.
Même son de cloche chez Li Biao, président de Haite, qui a fait part de l’engagement de son groupe pour la réussite du premier parc industriel et résidentiel sino-marocain à Tanger permettant aux Marocains de profiter de l’expérience et du savoir-faire de la Chine dans ce domaine. Ce genre de projet va contribuer au développement «de la compétitivité et la croissance économique du Maroc en général et de la région en particulier», a-t-il dit.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *