Un partenariat novateur

Un partenariat novateur

En vertu de cet accord, Jbel Ali accompagnera TMSA dans la mise en place des meilleures pratiques opérationnelles pour amorcer un développement rapide et soutenu de la zone franche. Les deux parties oeuvreront conjointement à la commercialisation et la promotion de « Tanger-Méditerranée » sur le plan international.
L’accord a été signé, du côté émirati, par Soltane Ahmed Ben Sliem , président exécutif de la direction des ports et douanes et de la zone franche de Dubaï, Mohamed Benkharbach, ministre d’Etat aux Affaires financières et de l’Industrie, Ahmed Ben Said Al Maktoum, président de l’aviation civile de Dubaï et M. Mohamed Charaf, directeur général de JAFZI et, du côté marocain, par Driss Jettou, Premier ministre, Abdelaziz Meziane Belfkih, Conseiller de S.M. le Roi, président du Conseil de surveillance de Tanger-Méditérranée et Said El Hadi, président du Conseil d’administration de TMSA.
L’accord de partenariat conclu entre la TMSA et le JAFZI ouvre une nouvelle dimension à la coopération maroco-émiratie, a affirmé le ministre d’Etat émirati aux Affaires financières et de l’industrie. Intervenant lundi à Tanger lors d’un point de presse conjoint avec son homologue marocain Salaheddine Mezouar, le ministre émirati a souligné que ce projet de partenariat ne manquera pas de renforcer et de diversifier la coopération économique entre les deux pays, résolument engagés sur la voie de l’ouverture à l’économie globalisée. Ce partenariat, unique en son genre dans les pays arabes, permettra de conjuguer le savoir-faire établi de l’opérateur de zones franches émirati aux nombreux atouts d’une infrastructure moderne aux portes de l’Europe, dans la perspective de drainer les grands investissements des multinationales.
Les deux parties ne ménageront aucun effort pour l’édification d’un espace d’investissement aux normes internationales de qualité, a-t-il dit, affirmant que les efforts de marketing pour la commercialisation de cet espace viseront les capitaux de la région, du monde arabe et des grandes multinationales. Le ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie, M. Salaheddine Mezouar a relevé, pour sa part, que cet accord gagnant-gagnant permettra d’allier la grande notoriété de l’opérateur émirati des zones franches à un grand projet jouissant d’un positionnement stratégique remarquable.
Les accords de libre-échange conclus avec l’Union Européenne, les Etats-Unis et la Turquie, offrent d’énormes opportunités pour ce projet qui ne manquera pas de contribuer à l’émergence d’un puissant pôle économique dans les provinces du Nord, a-t-il affirmé.
Quant au président exécutif de la direction des ports, de la douane et de la zone franche de Dubaï, M. Soltane Ahmed Ben Sliem, il a affirmé que l’opérateur émirati JAFZI veillera à doter la zone Tanger Med des standards de gestion et de qualité en vigueur dans l’ensemble des zones franches dont il assure l’exploitation. Le responsable émirati a passé en revue l’expérience de l’opérateur qui a démarré par l’installation de la zone franche Jbel-Ali de Dubaï en 1985. Le projet, qualifié au début de grande gageure par plusieurs observateurs, n’a pas manqué de s’imposer comme l’une des plus importantes et prospères zones franches du monde, a-t-il dit. Pour répondre au flux constant des investissements étrangers, un grand projet est en perspective pour l’élargissement de la zone franche Jbel-Ali sur une très vaste superficie, a-t-il ajouté. Le succès a été également au rendez-vous dans l’expérience des deux zones franches gérées par l’opérateur à Djibouti et celle installée à Port Klang en Malaisie.
Là aussi, les zones franches ont été saturées et des projets sont actuellement en cours pour l’élargissement ces zones, a-t-il assuré. Pour sa part, le président du Conseil d’administration de TMSA, M. Said El-Hadi a estimé que le partenariat Tanger Med-Jebel Ali consacre la politique d’ouverture du Maroc sur l’économie internationale et illustre la volonté de remporter l’un des principaux objectifs de la politique de développement nationale qui consiste à drainer les investissements étrangers.
Il a rappelé les grands chantiers ouverts actuellement pour doter la zone Tanger Med des infrastructures routières et ferroviaires, rappelant que le projet, qui permettra de générer à terme plus de 100.000 emplois directs, entraînera dans son sillage l’émergence d’une nouvelle ville dans la localité de Melloussa. La politique de développement de la zone franche Tanger Med ciblera le développement de deux à trois principales industries à même de pouvoir focaliser les efforts sur un secteur particulier. Les perspectives de développement du projet sont fort prometteuses compte tenu des standards de qualité garantis par le prestigieux partenaire émirati, la position stratégique du site qui permet la couverture d’une vaste zone géographique touchant près de 25% de la population mondiale, en plus de la stabilité du Royaume dont la réputation n’est plus à démontrer, a-t-il affirmé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *