Un pionnier de l’importation

Il est président à la fois de l’Association professionnelle des importateurs de Matériels (APIM) et de l’Association des marchands importateurs du matériel agricole (AMIMA). Il est aussi le vice-président de la fédération du commerce et des services, affiliée à la CGEM. Mais il est surtout l’administrateur directeur général de Stokvis Nord-Afrique, une société leader de la distribution au Maroc. Chakib Ben El Khadir est tout simplement né pour gérer.
Né en 1955 à Casablanca, et après des études effectuées à l’Ecole supérieure des travaux publics à Paris, ben El Khadir travaille pendant plus de 6 ans dans le secteur de l’automobile en France. Rentré au Maroc en 1989, il s’oriente vers le secteur de la distribution. Il entame son activité au pays en prenant les rennes de Turbo, une société de distribution qu’il dirige pendant 3 ans. Un passage par l’immobilier s’est avéré nécessaire par la suite. D’où son choix de diriger le groupe Omnium des industries et de la promotion, qui s’occupe entre autres des résidences Doha. Toujours dans le secteur de l’immobilier, mais cette fois dans le volet crédits, Ben El Khadir se retrouve de nouveau à la tête de Tasslif. Une vie dont le mouvement est le maître mot, avec une seule constante : «J’ai toujours fait du golf!», s’exclame-t-il sur un ton d’humour. `
De l’humour, mais aussi une éloquence sans faille et un charisme certain qui fait de lui un homme et un patron très écouté. Le parcours, pour le moins exemplaire de Ben El Khadir, le mènera à la tête de l’un des groupes de distribution d’engins de travaux publics les plus influents au Maroc et qui n’est autre que Stokvis Nord-Afrique. La société, installée au Maroc depuis 1950 en tant que filiale de la société R.S.
Stokvis de Rotterdam, se lance au premier abord dans les activités de distribution de biens de consommation avec deux départements : électroménager et cyclomoteurs. Actuellement, et Avec un chiffre d’affaires annuel de 200 millions de dirhams, l’entreprise emploie plus de 130 personnes, réparties dans les différentes branches d’activité de Stokvis : matériel agricole, de travaux publics, de grande distribution, de froid et de climatisation, de réfrigération et de climatisation dans le transport, Matériel solaire et de nettoyage (professionnel et domestique).
Le matériel agricole reste le cheval de bataille de Stokvis, mais le secteur souffre de plus d’un mal qui handicape son développement. «A commencer par la petitesse du marché marocain et dans lequel toutes les marques sont représentés. A cela s’ajoutent le matériel d’occasion qui nous pénalise fortement et le retard de paiement dans marché que l’on conclue avec l’Etat», explique Ben El Khadir . Malgré ces divers problèmes, le secteur n’enregistre pas moins un chiffre d’affaires de 2 milliards de dirhams par an. Chakib Ben El Khadir, lui, figure en tête d’affiche de ceux qui font ce secteur.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *