Un premier incubateur pour la promotion de l’entrepreneuriat féminin

L’Association des femmes chefs d’entreprises du Maroc (AFEM) a lancé, mardi à Rabat, le premier incubateur pour la promotion de l’entrepreneuriat féminin dans la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër. Baptisé «Rabat pionnières» et lancé lors d’une cérémonie organisée par l’AFEM en coopération avec la Faculté des sciences de Rabat, ce projet vise à promouvoir l’entrepreneuriat féminin en accordant un soutien technique et financier aux jeunes femmes porteuses de projets. Les projets retenus sont sélectionnés par un comité d’incubation sur la base du critère de l’excellence et bénéficieront d’un espace au sein de l’incubateur, outre un suivi d’une durée de deux ans. A l’instar de «Casa pionnières», «Rabat pionnières» a pour objectif d’assurer le conseil juridique et le consulting en matière de management et de marketing aux femmes porteuses de projets. Ce projet a pour but également de développer l’autonomie chez les femmes afin qu’elles puissent monter leurs entreprises et développer leurs activités sans faire appel à l’appui de l’incubateur. La ministre du Développement social, de la famille et de la Solidarité, Nouzha Skalli, qui a présidé le lancement du projet, a appelé à la mise en œuvre des programmes de développement visant le renforcement de la participation féminine à l’économie nationale. Mme Skalli a passé en revue les réalisations du Royaume en matière du genre et de l’égalité entre les sexes, mettant l’accent sur la nécessité de renforcer la participation de la femme à l’économie nationale. Pour sa part, Saloua Karkri Belkziz, coordinatrice du projet et présidente d’honneur de l’AFEM, a affirmé que le projet constitue un prélude pour un changement «économique» au niveau de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, notant que les demandes de candidatures pour «Rabat pionnières» commenceront dans les prochains jours. Le comité d’incubation sélectionnera les projets qui bénéficieront d’un local, de l’équipement et de la formation en matière de préparation de business plans ainsi que d’un stage en techniques d’administration, de finances et de marketing, a-t-elle ajouté. Cette cérémonie s’est déroulée en présence des représentants des organismes soutenant le projet, notamment le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Fonds de développement des Nations Unies pour la femme (UNIFEM).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *