Un régime spécial pour les indépendants

Un régime spécial pour les indépendants

La couverture médicale au Maroc a désormais un nouveau Régime. En plus de l’Assurance maladie obligatoire (AMO), déjà en vigueur, du régime d’assistance médicale aux économiquement démunis (RAMED), en cours de finalisation, un troisième système est en phase de constitution. Il a fait l’objet d’une séance de travail, lundi 17 avril, à la Primature. Présidée par le Premier ministre, Driss Jettou, cette séance a été consacrée à l’examen des modalités d’un régime de couverture médicale pour les indépendants. « Actuellement, le montage de ce régime réservé particulièrement aux indépendants est en cours de conception », explique Chakib Tazi, directeur de l’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM).
On désigne avec indépendants, les commerçants, les professions libérales ( architectes, avocats, pharmaciens..) ainsi que les artisans. Pour étudier l’offre de couverture médicale proposée dans le cadre de ce nouveau régime, cette séance de travail a réuni les différents intervenants. Mustapha Mansouri, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Adil Diouiri, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’économie sociale, Salaheddine Mezouar, ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie et Rachid Talbi El Alami, ministre chargé des Affaires économiques et générales et des représentants de la CNSS ont pris part à cette réunion. À l’ordre du jour, trouver le moyen d’assurer une couverture médicale en prenant en considération les disparités en matière de revenus mensuels pour chaque secteur d’activité. 
Si rien n’a été encore précisé à ce sujet, pour le moment, le gouvernement a envisagé d’ores et déjà une solution pour les indépendants. Il s’agit en fait d’un éventuel partenariat avec les assurances privées.
«  Les différentes procédures relatives à la mise en place de ce système ne sont toujours pas définies. Toutefois, le gouvernement prévoit de recourir aux assurances du secteur privé pour le régime des indépendants », annonce le directeur de l’ANAM. En effet, ce régime concerne ceux qui ne sont pas immatriculés à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et qui ne bénéficient, évidemment pas, de l’assurance maladie obligatoire. Le régime des indépendants devrait être opérationnel vers la fin de cette année.  

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *