Un RNPG de 4,5 milliards DH : Attijariwafa bank garde le cap de la résilience

Un RNPG de  4,5 milliards DH : Attijariwafa bank garde le cap de la résilience

Attijariwafa bank affiche en 2012 des résultats en forte résilience. Ainsi, le groupe ressort avec un résultat net consolidé de 5,3 milliards de dirhams, en hausse de 0,1% et un résultat net part du Groupe totalisant 4,5 milliards de dirhams, en hausse de 0,9%, qui hors éléments exceptionnels auraient enregistré des croissances respectives de 9,6 et de 9%. Attijariwafa bank tire donc son épingle du jeu en dépit d’un contexte difficile, marqué par le ralentissement de la croissance économique au Maroc et en Afrique du Nord et par le retour de la récession dans la zone euro, principal partenaire économique des pays de présence.
Pour sa part, le PNB consolidé affiche une augmentation de 7,3%, à 17 milliards de dirhams. Les charges générales d’exploitation augmentent de 6,7% induisant une amélioration du coefficient d’exploitation qui passe de 45,3% en 2011 à 45,1% en 2012. Sur un autre volet, hors impact augmentation de capital réservée aux salariés, la croissance des charges d’exploitation est contenue à 5,3% et le coût du risque se fixe à 0,48% contre 0,45% en hausse modérée de 0,03 point. Aussi, défiant la logique de la crise, les dépôts et les crédits consolidés se sont établis respectivement à 227 milliards de dirhams, en hausse de 3,7% et à 247,6 milliards de dirhams marquant une progression de 7,3%, permettant des gains de parts de marché et confirmant la forte implication du Groupe dans le financement de l’économie. De ce fait, la rentabilité financière se maintient aux meilleurs standards avec un RoE de 17,6% et un RoA de 1,4%. S’agissant des fonds propres consolidés, la banque annonce un total de 35,4 milliards de dirhams, en progression soutenue de 16,9%, renforçant ainsi la solidité financière du Groupe.
Pour ce qui est de la contribution au RNPG, la banque au Maroc, en Europe et dans la zone offshore a réalisé une croissance de 11%, les services financiers spécialisés (SFS) une croissance de 14% et la Banque de détail à l’international (BDI) une croissance de 30%. Par contre, l’assurance marque un recul de 19% dans sa contribution au RNPG.
Par ailleurs, le Groupe Attijariwafa bank a rappelé dans un communiqué de son conseil d’administration qu’il a démarré l’année 2012 avec une nouvelle vision stratégique «Attijariwafa 2015» visant à consolider ses performances opérationnelles et financières tout en renforçant ses actions sociétales et son engagement citoyen.
Ainsi, dans le domaine de l’inclusion financière, Attijariwafa bank a activement participé à la démocratisation de l’accès aux services bancaires au profit des ménages à faibles revenus et des très petites entreprises, à travers notamment des offres de produits et services dédiées ainsi que l’extension de son réseau bancaire dans tous les pays de présence avec 530 nouvelles agences en 2012 et plus particulièrement le réseau de la Banque économique via sa filiale Wafacash qui a atteint 964 agences à fin décembre 2012.
À noter que le conseil d’administration d’Attijariwafa bank, réuni le 19 février 2013, a décidé de convoquer l’Assemblée générale ordinaire des actionnaires, pour soumettre à son approbation les comptes au 31 décembre 2012 et lui proposer la distribution d’un dividende de 9 dirhams par action avec la possibilité du paiement de 50% de ce dividende en actions à un cours de 300 dirhams par action.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *