Un salon pour la marque marocaine

Un salon pour la marque marocaine

«Produisons marocain, consommons marocain». C’est le thème du Salon de la marque marocaine «Marca Maghribiya» qui sera organisé par le ministère du Commerce extérieur et l’Office des foires et expositions de Casablanca (OFEC). Et ce en partenariat avec le ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies et l’OMPIC.
La présentation de cet évenement a été faite lors d’une conférence de presse tenue mardi 6 octobre à Casablanca en présence de Abdellatif Maâzouz, ministre du Commerce extérieur et Aziz Alami, directeur général de l’OFEC. «Marca Maghribiya» se déroulera du 3 au 6 décembre de l’année en cours à la Foire internationale de Casablanca. «Ce salon a pour objectif la promotion et la valorisation des produits et services portant la marque marocaine, auprès des consommateurs nationaux et internationaux et auprès des réseaux et relais de distribution», a souligné M. Alami. «L’initiative d’un tel salon s’inscrit dans les efforts du gouvernement pour favoriser l’export et diminuer l’import», a poursuivi M. Maâzouz.
Les secteurs visés par ce salon sont les plus actifs à savoir, l’agriculture, l’agroalimentaire, l’ameublement et la décoration, la chimie et la parachimie, les industries métallurgiques, mécaniques, électriques et électroniques (IMMEE), le bâtiment, le textile et cuir, les nouvelles technologies, la pharmacie et cosmétique, la pêche et les services. «Marca Maghribiya offrira l’occasion de découvrir les produits et services de la marque marocaine à plus de 40.000 visiteurs représentés par les utilisateurs professionnels des produits et services marocains, les réseaux de distribution, les détaillants nationaux et internationaux, les médias nationaux et étrangers ainsi que le consommateur marocain», explique M. Maâzouz.
À la question du paradoxe entre la signature de conventions de libres-échange commerciaux avec de tiers pays et l’encouragement des productions marocaines, le ministre du Commerce extérieur a répondu qu’«il ne faut rien négliger, chaque secteur a son propre apport». «Nous ne pouvons nous enfermer et consommer uniquement du produit local. Dans ce cas, nous serions très en manque de diversité, de compétitivité et de quantité. Comme nous ne pouvons pas nous concentrer sur les produits étrangers et bannir le produit local», a -t-il ajouté.
Ainsi, durant quatre jours, Marca Maghribiya abritera plus d’une centaine d’exposants sur une superficie de 10.000 m2.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *