Un semestre réussi pour la BCP: La stratégie gagnante de Benchaâboun

Un semestre réussi pour la BCP: La stratégie gagnante de Benchaâboun

Les voyants sont au vert pour la Banque centrale populaire (BCP). Le premier semestre de l’année 2014 démontre d’une bonne performance du groupe bancaire dont l’exercice semestriel a été marqué par la cession du reliquat de la part de l’État dans le capital de la BCP.

L’institution, détenue actuellement à hauteur de 51% par les Banques populaires régionales, confirme davantage sa solidité et se positionne en tant qu’opérateur clé du secteur bancaire au Maroc.
C’est en gros ce qui ressort de la présentation de Mohamed Benchaâboun, président-directeur général de la Banque centrale populaire, lors d’un point de presse tenu mardi 23 septembre à Casablanca. M. Benchaâboun a, dans ce sens, mis en relief les principaux indicateurs ayant marqué l’exercice semestriel.

En commentaire, le PDG de la BCP souligne que «la position commerciale du groupe s’est consolidée en gagnant près de 27% des parts de marché en dépôts ainsi que 25% en crédits». Et d’ajouter que «les ressources des Marocains du monde ont augmenté au premier semestre de l’année de 1,2 milliard de dirhams contre 983 millions de dirhams une année auparavant».

Plus de 33 milliards de fonds propres

En dépit de l’impact de la cession de la participation de l’État au capital, évalué à 2 milliards de dirhams, la BCP a pu réaliser des fonds propres consolidés de 33,1 milliards de dirhams à fin juin 2014. Se référant à M. Benchaâboun, «ces fonds confèrent au groupe une assise financière solide pour soutenir sa stratégie de développement». Le premier semestre a été marqué par une hausse de 15 % du produit net bancaire ayant atteint à fin juin une valeur de 7,5 milliards de dirhams contre 6,5 milliards une année auparavant . Le résultat brut d’exploitation s’est par ailleurs amélioré de 22 % passant ainsi de 3,4 milliards de dirhams au premier semestre 2013 à 4,1 milliards de dirhams à fin juin 2014. Le résultat net produit groupe a affiché, pour sa part, une évolution de 13%, soit une valeur de 1,13 milliard contre 1,04 milliard DH.

La performance a, par ailleurs, été confirmée sur le marché des particuliers locaux dont les dépôts ont affiché un additionnel de 2,7 milliards de dirhams au titre des six premiers mois de l’année. La même période a connu une ouverture de 114 agences ainsi que l’adhésion de 367.000 nouveaux clients particuliers locaux.

S’agissant des transferts des Marocains du monde, la BCP affiche une part de marché avoisinant les 34%. En ce qui concerne le financement de l’économie, la BCP a procédé à la distribution additionnelle de 6,8 milliards de dirhams contre 4,2 milliards de dirhams pour les autres établissements bancaires. Le groupe a, par ailleurs, amélioré son positionnement en crédit de 23,7 %.

La BCP a également poursuivi sa politique de couverture des risques. Le groupe a maintenu la provision pour risques généraux à 70,5 millions de dirhams portant ainsi l’encours actuel à 2,14 milliards de dirhams.

Filiales : Top pour la Banque Atlantique

Les filiales de la BCP ont réalisé au premier semestre de l’année un résultat net en progression de 67%.

La valeur dégagée dans ce sens s’articule autour de 538 millions de dirhams totalisant ainsi la contribution des banques à l’international (236 millions de dirhams), des services spécialisés (181 millions de dirhams), des banques au Maroc (82 millions de dirhams), des services (26 millions de dirhams) et des banques d’investissement (14 millions de dirhams). Le groupe Banque Atlantique s’est démarqué durant le semestre.

Le portefeuille client s’est amélioré de 12,1%. De même le dépôt client a progressé de 36,7% comparativement au même semestre de l’année précédente.

Dans le même sillage, les crédits à la clientèle ont grimpé de 61,2% au moment où le produit net bancaire a affiché une hausse de 25,3% à fin juin 2014.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *