Un surcroît d’attention pour Ouarzazate et Zagora

Un surcroît d’attention pour Ouarzazate et Zagora

Le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale est en train de finaliser un Programme de développement régional touristique opérationnel (PDRT) en faveur des destinations Ouarzazate et Zagora. Après un diagnostic des deux destinations, le PDRT présente sa vision marketing et son plan d’action accompagné d’une série de mesures qui concerneront différents secteurs. Il s’agit plus précisément d’une mise à niveau globale des zones en question et qui se concrétisera à partir d’avril 2006.
Les actions de cette mise à niveau porteront sur l’environnement, la formation, le sport et la promotion touristique.
« Le ministère du Tourisme s’est, en effet, réuni avec le CRI et les représentants des deux provinces. Il nous ont octroyé 40 hectares chacun pour la construction d’hôtels et de maisons d’hôtes. Il est aussi question du réaménagement du golf de Ouarzazate», explique Rahou Belghazi, président du Conseil provincial du tourisme – Ouarzazate.
Un appel d’offres sera effectivement lancé dès janvier 2006 pour la sélection des investissements pour les deux zones touristiques. Par ailleurs, plusieurs programmations ont été étudiées. Il y a d’une part la sélection des investisseurs aménageurs qui sera faite en mai 2006, et d’autre part la finalisation des conventions de mise en valeur de ces destinations, prévue, quant à elle, pour juillet 2006. 
Le programme de développement régional vise ainsi à repositionner les villes de Ouarzazate et de Zagora. Un projet qui se fait en étroite collaboration et en concertation avec l’ensemble des acteurs et intervenants locaux, notamment les autorités locales, les élus et les associations professionnelles. «Il y a un dysfonctionnement, un manque de communication entre Rabat et Zagora. On ne nous tient pas toujours informés à temps. C’est vrai que des ingénieurs sont venus sur place pour choisir le terrain et les promoteurs pour projets hôteliers, mais ce n’est pas suffisant », nous confie Mohamed Ali Hilali, président du Conseil provincial de tourisme – Zagora.
Le lancement des travaux de l’aéroport prévu pour ce début d’année représente par contre l’événement-phare de la région. Comme l’indique M. Hilali, «c’est une ouverture aérienne qui ne manquera pas d’apporter des projets. La destination a toujours été directement liée à Marrakech ou à Ouarzazate. Nous vivons ce problème d’aéroport comme un véritable frein». Ce nouveau positionnement apportera une nouvelle touche touristique à la région. Il imposera aussi une restructuration au niveau de l’animation, la restauration et les complexes touristiques. L’aménagement, la mise en valeur des nouvelles zones de développement touristique et la mise à niveau des deux destinations sont donc indispensables.
L’animation, l’urbanisme et l’événementiel seront certainement les secteurs les plus concernés par cette mise à niveau. « Dernièrement, il y a eu l’ouverture de plusieurs restaurants à Ouarzazate. C’est généralement le privé qui investit dans l’animation», précise M. Belghazi.
La signature finale de la convention liée au PDRT est prévue pour octobre 2006, une fois que le financement bouclé et les responsables identifiés.
Un projet qui ne manquera pas d’intéresser davantage les touristes étrangers mais aussi les nationaux qui sont souvent les derniers à profiter des charmes de la région.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *