Un taux de croissance de 3,5% au premier trimestre 2010

Un taux de croissance de 3,5% au premier trimestre 2010

Selon le bulletin mensuel du Haut Commissariat au Plan (HCP), l’activité économique marocaine a été marquée par une croissance de 3,5% contre 2,2% lors de la même période de l’année précédente. Selon le HCP, cette croissance résulte de l’augmentation du PIB hors agriculture de 5,4% au lieu d’une baisse de 1,5% le même trimestre de l’année 2009 et de la diminution de la valeur ajoutée agricole en volume de 8,6% contre une hausse de 30,7%. Par secteur d’activité, le Haut Commissariat au Plan souligne dans son bulletin que les secteurs des activités non agricoles ont enregistré des évolutions différenciées. Par comparaison au premier trimestre 2009, les activités minières et énergétiques ont enregistré une hausse de 33,6% contre une baisse de 16 %. De même, le bulletin du Haut Commissariat au Plan fait ressortir une évolution des activités des industries de transformation. Celles-ci ont affiché au titre du premier trimestre 2010 une augmentation de 1,6% contre une baisse de 1,5% durant la même période de l’année précédente. De même, les activités du BTP ont enregistré une hausse de 2,9% au lieu de 2,6 %, alors que le commerce a affiché une progression de 1,6 % au lieu de 3,1 % et les hôtels et restaurants ont vu leurs activités s’améliorer de 6,7 % au lieu d’une baisse de 5,8 %, lit-on dans ce bulletin. Se référant au même document, les taux de croissance relatifs aux secteurs des services sont généralement en deçà de ceux enregistrés au cours du même trimestre de 2009. Ainsi, les transports ont enregistré une hausse de 0,1 % contre 1,5 %. Pour leurs parts, les postes et télécommunications ont évolué de 1,9 % au lieu de 2,8 %. En outre, les activités financières ont marqué une hausse de 1 % au lieu de 1,7 % au moment où les services rendus par l’administration publique générale et sécurité sociale ont progressé de 3,4 % contre 7,7 %. Selon le Haut Commissariat au Plan, des améliorations ont été par contre observées au niveau des services rendus aux entreprises et services personnels et au niveau de la santé et l’action sociale. Ces derniers ont connu respectivement des augmentations de 2,7 % au lieu de 2,4 %, et de 6,4% au lieu de 5,2 % le même trimestre de l’année précédente. A prix courants, conclut le Haut Commissariat au Plan, le PIB a crû de 2,9%, soit une baisse du niveau général des prix de 0,6 %.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *