Un volume de 17,8 millions de quintaux à fin février 2011

Le volume de la collecte céréalière s’est établi à près de 17,8 millions de quintaux à fin février 2011. Selon l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL), ce volume , constitué presque exclusivement de blé tendre, affiche une augmentation de 8% par rapport à la moyenne quinquennale et 2005-2009. Il marque également une régression de 30% par rapport à la récolte 2009. Par groupe d’opérateurs, les parts d’interventions des commerçants sur le blé tendre se sont élevées à 66% contre 68% enregistrées à la même date de la campagne précédente. S’agissant des coopératives, elles sont intervenues à hauteur de 6% contre 8% recensées précédemment au moment où les parts des minoteries à fin février 2011 se sont établies à 28% du volume collecté contre 24% la campagne précédente à la même date. Sur le plan régional, l’ONICL souligne dans son rapport que la région de Fès-Boulemane continue d’être pionnière en matière de collecte des céréales. Se référant au même document, la région vient en tête avec une part de 33% de la collecte globale du blé tendre à fin février 2011. La région de Meknès-Tafilalt vient, pour sa part à la deuxième place avec une part de 13% de la collecte actuelle. Les régions de Chaouia-Ouardigha, Doukkala-Abda et Gharb-Chrarda ont réalisé 8% de la collecte chacune, tandis que les régions du Grand Casablanca et Souss-Massa-Draâ ont réalisé 7% chacune. Des proportions qui restent égales par rapport au mois précédent. Par ailleurs, les prix moyens d’achats arrêtés au cours de la deuxième quinzaine de février 2011 par les organismes de collecte ont légèrement augmenté. Les prix se sont élevés en moyenne à 257 dirhams par quintal, contre 255 DH par quintal en janvier 2011. Par groupe d’opérateurs, les intervalles des prix se présenteraient pour les commerçants entre 240 et 260 DH par quintal. Alors que pour les minoteries, ils oscillent entre 251 et 262 DH par quintal. Pour le blé dur, les quantités collectées par les opérateurs céréaliers restent faibles, indique l’ONICL. Et de préciser que le prix moyen pratiqué par les opérateurs de collecte s’établirait, à fin février 2011, à 340 DH par quintal. S’agissant des légumineuses, leurs collectes s’élèvent à 217.799 quintaux contre 185.820 quintaux à la même date de la campagne précédente. Cette collecte est composée essentiellement de 158.398 quintaux de pois chiches, 6. 509 quintaux de lentilles, 6.734 quintaux d’haricots, 43.306 quintaux de fève et 2.852 quintaux de pois ronds. Les prix moyens de légumineuses, relevés au niveau des souks ruraux et halles aux grains référentiels, pour une qualité moyenne, se présenteraient entre 489 et 700 DH par quintal pour les fèves, 1000 et 1100 DH par quintal pour les lentilles et 900 et 1150 DH pour les haricots.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *