Une accélération de 2,2% des prêts bancaires : Les crédits à l’équipement tirent la cadence

Une accélération de 2,2% des prêts bancaires : Les crédits à l’équipement tirent la cadence

L’encours des crédits bancaires a dépassé les 787 milliards DH à fin juillet, soit une hausse de 2,2% par rapport à la même période de l’année précédente. Une ventilation qui reflète clairement l’accélération du rythme des crédits bancaires marquant ainsi la reprise de cette activité. C’est ce qu’on peut déduire des dernières statistiques monétaires de Bank Al-Maghrib.

La banque centrale explique dans son analyse que l’évolution annuelle du crédit bancaire reflète principalement de l’accélération du rythme de croissance des crédits à l’équipement. Les encours relatifs à cet objet économique ont affiché a fin juillet une progression de l’ordre de 4,4%. Les crédits accordés dans ce sens se sont élevés à 145,02 milliards DH. Les crédits immobiliers se sont chiffrés à 244,75 milliards DH à fin juillet évoluant ainsi de 1,7%. De cet encours, les crédits à l’habitat représentent  un montant de 184,42 milliards DH, en hausse de 5% à fin juillet. En revanche, les crédits aux promoteurs immobiliers se sont rétractés de 6,8% pour se situer au titre du septième mois de l’année autour de 57,5 milliards DH. Les crédits à la consommation se sont également inscrits en hausse. A fin juillet, l’encours débloqué s’est élevé à 48,25 milliards DH, en amélioration de 4,9%. Le mois de juillet a connu par ailleurs un repli des créances diverses sur la clientèle. La baisse évaluée par Bank Al-Maghrib est de 1%, soit un encours de 109,47 milliards DH à fin juillet. Les créances en souffrance se sont établies pour leur part autour de 61,27 milliards DH, en progression de 10,2%.

Par secteur institutionnel, la banque centrale relève une progression des crédits accordés au secteur non financier.

Bank Al-Maghrib l’évalue à 3,2%. Le secteur public s’est vu accorder des prêts de l’ordre de 51,26 milliards DH à fin juillet. Cet encours s’inscrit en hausse de 8,7%. Les administrations locales en ont détenu 14,10 milliards DH, soit un prêt en hausse de 6,5%. Les sociétés non financières publiques ont contracté des crédits de 37,15 milliards DH en amélioration de 9,6%.

Quant au secteur privé, Bank Al-Maghrib relève, à ce niveau, une hausse de 2,7% des crédits. L’encours débloqué est de 636,9 milliards DH. De ce total, les sociétés non financières privées ont contracté 325,30 milliards DH. De même, les ménages et les institutions sans but lucratif au service des ménages se sont vues prêter 311,63 milliards DH à fin juillet.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *