Une aide de 100 millions DH pour les agriculteurs

Le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch, a indiqué, mercredi 17 décembre, que son département a débloqué plus de 100 MDH pour réaliser des opérations d’urgence dans le cadre du programme de réparation des dégâts conséquents des intempéries qui ont frappé dernièrement le Royaume et de venir en aide aux agriculteurs touchés. En réponse à une question orale à la Chambre des représentants sur les mesures prises pour venir en aide aux agriculteurs touchés par les pluies torrentielles, M. Akhannouch a précisé que cette opération concerne la réparation des équipements hydro-agricoles (73 MDH), l’aide aux éleveurs (17,2 MDH) et la distribution de plantes (10,3 MDH). Ces mesures, a -t-il souligné, s’inscrivent dans le cadre du programme élaboré par le gouvernement concernant la réparation des équipements hydro-agricoles endommagés, l’indemnisation des agriculteurs pour le bétail perdu et les arbres fruitiers détruits et la réalisation d’une campagne gratuite de vaccination anti-parasitaire interne et externe du bétail. Répondant à une autre question sur la seconde tranche de l’opération de cession des terres Sodea-Sogeta, le ministre a précisé qu’il s’agit de bail et non de cession, soulignant que le nombre des bénéficiaires de l’opération a atteint 131 (100 Marocains et 31 étrangers). Cette opération a pour objectif la mise à niveau des chaînes de production agricoles les plus importantes, prioritaires pour répondre aux besoins du marché interne et de l’exportation, a ajouté le ministre. Cette seconde phase permettra d’attirer d’importants investissements, estimés à quelque 7,7 milliards DH, et de créer plus de 23.000 postes d’emploi, ajoutant que les frais de bail annuels de cette phase dépasseront de 33 % celles de la précédente. Au niveau social, le ministre a affirmé que son département a abouti à un accord avec les partenaires sociaux en vertu duquel une partie des employés des deux sociétés sera titularisée et certains cadres intégrés au sein de l’Agence de développement agricole. Cet accord propose aux autres cadres de bénéficier du départ volontaire. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *