Une atmosphère de grande hésitation

Le marché signe un nouveau revirement vers la baisse. Perdant, certes moins d’un point à l’issue de la semaine dernière, les deux indices boursiers ramènent tout de même le marché à son niveau précédent pour l’inscrire dans une tendance globalement timide.
Le Masi, démarrant le 19 mai à 14.440,79 points a clôturé la semaine à 14.451,08 points. Sur cette période, deux pics ont néanmoins été atteints (14.500,7 points le 20 mai et 14.490,23 points le 22 mai). Même évolution constatée du côté du Madex. Ainsi, l’indice des valeurs les plus liquides a-t-il perdu 0,71% à 11.922,36 points au 23 mai, en étant quand même monté à la barre des 11.970,04 points le 20 mai et à celle des 11.951,25 points à l’avant dernière séance de la semaine.
Dans ce sillage, les variations annuelles des deux baromètres se sont établies, de manière respective, à 13,83% et 13,93%.
Sur le marché central, Delta Holding qui vient d’intégrer le circuit, surplombe les autres valeurs en termes de variations, signant une hausse de 25,41% à 1.229 dirhams.
Pour sa part, Involys arrive en seconde place en appréciation de 9,12% à 250 dirhams, alors que Microdata, elle, se classe au troisième rang en progression de 8,65% pour s’échanger à 540 dirhams au lieu de 497 dirhams une semaine auparavant. Sur la rive opposée, Papelera de Tetuan ouvre le bal de la baisse en perdant 6,63% de son prix et s’échangeant, de fait, à 155 dirhams contre 166 dirhams en début de semaine. La suivant de près dans sa chute, Maghreb Oxygene régresse de 6,08% à 213,2 dirhams mais devance Itissalat Al-Maghrib, en repli de 5,67% à 198,10 dirhams.
Pour ce qui est du classement basé sur le tonus, la valeur la plus active de la semaine a été celle de Delta Holding, ayant polarisé un peu plus de 43% des parts, avec un volume de transaction de 1,357 milliard de dirhams. Deuxième, Itissalat Al-Maghrib raffle, pour sa part, 14,89% des parts en relation avec un volume de transaction à 465,5 millions de dirhams. Addoha, de son côté, s’adjuge le troisième rang avec une masse d’échanges de 298 millions de dirhams, devançant la CDI, quatrième, avec un volume de 188,6 millions de dirhams. Sur un autre volet, la plus forte capitalisation du marché, Itissalat Al-Maghrib, en est à la bagatelle de 174,1 milliards de dirhams sur ce classement. La valeur de l’opérateur historique double ainsi de loin la mise des autres valeurs, et entre autres, d’Attijariwafa bank, seconde, qui affiche une capitalisation de plus de 62,7 milliards de dirhams.
Troisième, Addoha a cumulé 60,3 milliards de dirhams, pour se classer devant BMCE Bank avec 51,8 milliards de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *