Une caravane d’initiation aux bonnes pratiques d’élevage des chevaux

Une caravane d’initiation aux bonnes pratiques d’élevage des chevaux

Après Oujda le 15 janvier, et Meknès jeudi dernier, les éleveurs des villes de Bouznika, El Jadida et Marrakech pourront visiter les haras de leurs villes respectives jusqu’au 12 février prochain. Cette quatrième édition des journées portes ouvertes se distingue par une caravane de sensibilisation à l’élevage équin précédant chacune des étapes dans les diverses régions du royaume.

Un «village des éleveurs» est, ainsi, dressé lors des journées portes ouvertes. Les experts de la Société royale d’encouragement du cheval (SOREC) et les professeurs de l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II (IAV), initient, à travers ces villages, à des pratiques liées à l’élevage des chevaux.

Le bien-être et l’environnement du cheval, la reproduction équine, les utilisations du cheval ou encore les procédures administratives que doivent suivre les éleveurs sont autant de thématiques que propose le village, accompagnées d’espaces de démonstration.

Il s’agit, donc, d’ateliers de démonstration de la maréchalerie, la boiterie, la dentisterie et l’alimentation, où la SOREC met en avant les différentes actions à entreprendre pour assurer le bien-être du cheval. L’entretien des boxes, les infrastructures, le transport des chevaux, les paddocks et carrières sont également exposés aux visiteurs.

Par ailleurs, des professionnels présentent aux éleveurs les étapes de la reproduction équine, de la préparation des étalons et juments, de la saillie, du poulinage, ainsi que l’entretien du poulain. Les utilisations du cheval font aussi partie des thèmes abordés dans ces ateliers, avec une attention particulière portée à la Tbourida, les courses hippiques et le tourisme équestre. En outre, les éleveurs sont initiés aux différentes procédures à suivre pour la délivrance des documents d’accompagnement, les Stud-Book, l’import et l’export de chevaux, etc.

En plus d’une vulgarisation des diverses pratiques d’élevage, l’objectif est avant tout de sensibiliser les éleveurs, de les initier aux bonnes pratiques et de répondre aux questions et aux problématiques auxquelles ils doivent faire face. Le nombre d’étalons au Maroc est en constante augmentation.

Dans les haras nationaux, ils étaient au nombre de 283 en 2014, se répartissant entre 199 arabe-barbe, 44 chevaux barbe, 23 pur-sang arabes, 14 pur-sang anglais et 3 anglo-arabes. Les étalons privés approuvés sont, quant à eux, au nombre de 664.
 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *