Une Charte nationale sera élaborée par le gouvernement

Une Charte nationale sera élaborée par le gouvernement

Lors de la séance de travail présidée par Sa Majesté le Roi jeudi 24 septembre, au Cabinet royal à Rabat, Sa Majesté le Roi a donné ses Hautes instructions au gouvernement pour s’atteler rapidement à l’élaboration d’une Charte nationale de l’environnement et du développement durable, après avoir mis l’accent sur la problématique de la préservation de l’environnement qui interpelle toutes les nations et conditionne l’avenir de l’humanité, a indiqué un communiqué du Cabinet royal. La Charte nationale globale de l’environnement permettra de sauvegarder des espaces, des réserves et des ressources naturelles, ainsi que du patrimoine culturel dans le cadre du processus de développement durable. «L’environnement doit être considéré comme le bien commun de la nation dont la protection est une responsabilité collective qui incombe aux générations présentes et futures», a rappelé le Souverain. Sa Majesté le Roi a demandé l’activation de la stratégie adoptée par le Maroc en matière de l’énergie, visant le développement des énergies renouvelables qui, tout en diversifiant ses ressources, contribueraient considérablement à la préservation de son environnement, selon la même source.    
De la même manière, le développement industriel et la promotion touristique devront s’opérer dans une logique de développement durable. Les projets réalisés et ceux qui le seront dans l’avenir doivent désormais obéir à un cahier des charges précis, matérialisant la volonté du Maroc de s’inscrire dans une politique progressive qui concilie les impératifs du développement socio-économique et la préservation de l’environnement et le développement durable.  À cet effet, Sa Majesté le Roi a rappelé ses Hautes instructions données lors de la séance de travail tenue à Marrakech le 5 novembre 2008, et portant sur un usage raisonné des ressources hydriques. Sa Majesté a insisté par ailleurs sur la nécessité pour le Maroc de s’inscrire dans un processus de recyclage des eaux usées au niveau territorial mais également par les grands opérateurs industriels et touristiques. Le Souverain a incité tous les membres du gouvernement, chacun en ce qui le concerne, à s’inscrire dans cette dynamique qui implique la sensibilisation de la population toute entière et l’implication de tous les opérateurs afin de l’asseoir de manière pérenne.       
Le Maroc étant précurseur dans le continent africain et le monde arabe en matière d’environnement se doit de préserver ses acquis et d’entretenir son savoir-faire par la promotion des concepts qu’il a développés et de partager son expérience avec les pays frères et amis, et particulièrement africains.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *