Une commission d’enquête sur des organismes de prêts

Une commission d’enquête sur des organismes de prêts

Une commission de la Chambre des représentants américaine va enquêter sur plusieurs organismes de prêt immobilier et leur rôle dans la grave crise immobilière et financière qui a touché les Etats-Unis, a indiqué, vendredi 23 octobre, cette commission. «Les agissements des organismes de prêt, contribuant à la crise des saisies immobilières et à la crise financière, constituent une importante préoccupation pour beaucoup d’Américains et de membres de cette commission», a estimé le président de la commission de surveillance et de réforme de l’Etat, Edolphus Towns, dans un communiqué. La commission a écrit aux présidents de Wells Fargo, Bank of America, JPMorgan Chase, Citigroup, Residential Capital (GMAC) et US Bank Home Mortgage pour les informer de l’enquête parlementaire. Dans un questionnaire détaillé, les parlementaires leur demandent ainsi de détailler leur politique commerciale et notamment de fournir une copie de «toutes les stratégies de marketing élaborées par ou pour votre société pour les prêts hypothécaires immobiliers résidentiels, (…) ou autres produits similaires sur la période 2000-2008, ainsi que tous les documents afférents à la sélection de publics cibles». La commission parle de pratiques de «ciblage» des populations vulnérables fondées sur la couleur de peau, l’âge ou les revenus. Dans la lettre adressée par la commission aux organismes financiers, les parlementaires rappellent les pratiques «prédatrices et trompeuses» employées par certains organismes de prêts, comme par exemple la publicité mensongère sur la capacité à emprunter des clients. La commission fait également allusion à des pratiques destinées à tromper la vigilance des autorités de régulation. Par ailleurs, la commission a indiqué qu’elle avait délivré à Countrywide Financial, filiale de Bank of America, une mise en demeure de fournir des documents relatifs à son activité dans le domaine de l’immobilier, car elle s’est refusée à répondre à une demande d’information de la part de la commission.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *