Une croissance rentable du trafic

Une croissance rentable du trafic

L’Office national des chemins de fer (ONCF) continue sur sa lancée en conjuguant croissance rentable du trafic et rythme soutenu des investissements, a affirmé le ministre de l’équipement et du Transport, Karim Ghellab. Le ministre qui présidait, vendredi à Rabat, le conseil d’administration de l’ONCF, a en outre souligné la portée sociale et économique des performances réalisées par l’Office conformément aux engagements prévus dans le contrat-programme Etat-ONCF portant sur la période 2005-2009. De son côté, Rabie Khlie, directeur général de l’Office, a présenté le bilan des quatre années du plan quinquennal en cours. En dépit d’une baisse de régime en 2008 de l’activité de transport des phosphates due à une conjoncture internationale peu favorable, l’ONCF a réussi à maintenir le cap de ses performances à un niveau largement supérieur à ses engagements contractuels, s’est-il félicité. Selon M. Khlie, le nombre de voyageurs par train est resté en ligne avec les objectifs tracés, à savoir 27,5 millions de voyageurs transportés en 2008, soit 7 millions de plus qu’en 2005 avec un taux de satisfaction global déclaré de 72%. Ces résultats fort éloquents, a-t-il estimé, sont le fruit de l’amélioration de l’offre service rendue sur tous les plans, retombées directes des projets d’investissement achevés, à savoir le cadencement des horaires des trains et la réduction des temps de parcours sur les lignes dont la voie a été doublée (Casa-Fès, Casa-El Jadida et Casa-Settat), l’amélioration du confort par la mise en service des nouvelles rames duplex et l’ouverture au public de plusieurs gares au concept novateur dont le complexe ferroviaire de Marrakech en octobre 2008. Le transport des marchandises est resté stable malgré un contexte caractérisé par un marché fluctuant et fort concurrentiel, a ajouté le directeur général de l’ONCF, assurant qu’aujourd’hui, la mise en service de la connexion du réseau aux sites stratégiques de Tanger Med et de Nador conjuguée à la concrétisation du programme de construction de plates-formes logistiques dans l’arrière-pays, augure un avenir prospère pour l’activité Fret.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *