Une démarche contre la sous-information

Une démarche contre la sous-information

Un parterre de choix a assisté, le jeudi 23 décembre à Casablanca, à la présentation du Forum marocain du Tourisme. Promoteur et concepteur du site, Abdelhadi Alami a tenu, dès les premiers mots de son intervention, à écarter toute idée de carriérisme. Ce site s’inscrit dans la lignée de l’activité de militant d’un professionnel qui veut mettre un outil de qualité entre les mains des opérateurs, loin de la polémique.
«Il ne s’agit ni d’ajouter ni de retrancher 10% à nos statistiques !», répondra-t-il à une question surgie du fond de l’auditoire relative à la fiabilité des chiffres. «Tous les chiffres proviennent du ministère du Tourisme », a rétorqué le promoteur du Palais des Congrès de Marrakech. Une précision dont on ne pouvait faire l’économie vu la brûlante actualité du secteur focalisée justement sur la fiabilité des chiffres et la concordance des statistiques.
Le site développé par la jeune société Arcane Technologies a donc un rôle purement utilitaire. Ce qui n’est pas, pour autant, une invite à l’usage du style télégraphique. Car, l’objectif est avant tout d’instaurer un forum entre les opérateurs et surtout, affirme celui qui fut avant tout journaliste, «de mettre à la disposition des professionnels des informations». C’est dire que la langue de bois est d’ores et déjà proscrite. Mais si un simple clic à l’adresse www.fmdt.ma suffit pour sevrer l’internaute de tous les indicateurs touristiques allant de la période 1986 aux sept premiers mois de 2004, il n’est point question pour autant de noyer celui-ci dans un flux de chiffres, ni de le distraire par une rhétorique qui l’éloignerait de l’essentiel.
Abdelhadi Alami estime qu’il est temps de rompre avec une certaine culture des statistiques données souvent par les services concernés sans traitement et sans analyse. A ce «Brut de coffrage», il manquait toujours, a-t-il déclaré, une appréhension affinée des marchés, des cibles et des tendances». C’est là, dans cet espace laissé béant, que le FMDT compte valoir son utilité et accrocher son public.
La mayonnaise semble déjà réussie puisque au 28 décembre, soit moins de trois mois après la mise en place du site, le cap des 10 500 visiteurs était largement dépassé. En attendant l’activation de l’Observatoire du Tourisme, lancé le 29 décembre 2004, le Fmdt est actuellement le seul espace virtuel de dialogue entre professionnels du tourisme.
L’architecture et la convivialité du site y sont sûrement pour beaucoup.
La composition est en effet des plus simples. Une fenêtre sur l’actualité reprend les principales informations sur le tourisme parues dans la presse. Très pratique, aussi, les forums de discussion, la rubrique dédiée à l’emploi, celle consacrée aux grands dossiers ainsi que plusieurs liens utiles qui rendent ce site agréable à parcourir. L’analyse hebdomadaire (La Lettre du Tourisme), publiée aussi tous les jeudis dans le supplément touristique d’ «Aujourd’hui Le Maroc» (partenaire du site), fait se recouper l’actualité et le diagnostic. A l’avenir, il n’est pas exclu que le forum, pour le moment virtuel, ne sorte de la toile pour se transformer en un rendez-vous annuel, une sorte de podium pour enrichir le débat. Le voeu a été émis par des professionnels présents dans la salle. «Des Assises du Tourisme bis ? Non», a répondu M. Alami.
«Pour des personnes ordinaires pour nous, un forum c’est déjà assez». C’est l’avis partagé par nombre de professionnels présents dont les présidents des CRT de Marrakech et de Casablanca. Les uns et les autres se sont engagés à faire jouer pleinement l’interactivité et à alimenter le site en études et en informations.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *