Une deuxième édition du salon plus «scientifique» : Halieutis veut plus de compétitivité

Une deuxième édition du salon plus «scientifique» : Halieutis veut plus de compétitivité

«Produits de la mer : quelle valorisation pour une meilleure compétitivité ?», tel est le thème retenu pour la deuxième édition du salon Halieutis, qui se tient à Agadir, du 13 au 17 février. Un choix qui se base sur deux piliers pouvant assurer le développement de ce secteur, à savoir la compétitivité et la valorisation. Ces deux axes s’inscrivent d’ores et déjà dans la stratégie mise en place pour booster le domaine de la pêche. Les organisateurs tablent, pour cette édition, sur au moins 60.000 visiteurs, alors que 32 pays et 225 exposants (avec 350 marques et enseignes) ont déjà confirmé leur participation à cette foire halieutique. Il faut dire l’importance de ce pilier pour l’économie nationale car s’il est aujourd’hui primordial d’informer les opérateurs marocains des nouveautés et opportunités que recèle le secteur de la pêche, le salon Halieutis vise à consolider la position du Royaume auprès de la communauté halieutique internationale. Notons que la vision Halieutis a bel et bien tracé les grandes lignes de développement de ce secteur, et ce, en plaçant la durabilité, la performance et la compétitivité en fer de lance de cette stratégie. Erigé sur une surface de 16.000 mètres carrés, le salon abritera six pôles. Ainsi, le premier est dédié à la flotte et engins alors que le deuxième met en lumière la valorisation et process regroupant les industries et matériaux d’équipements des produits de la mer.
Le troisième pôle «Ressources» rassemble les producteurs et institutionnels contribuant à la formation et au développement du secteur aquacole. La formation n’est pas en reste.
En effet, un pôle regroupant les écoles, universités spécialisées dans le milieu est également présent. Relevons dans le même cadre la mise en place d’un pôle dédié aux entreprises et institutions étrangères du secteur halieutique ainsi qu’un autre pivot met au profit les institutions publiques et privées impliquées. Mais au-delà des piliers choisis pour cette édition, la programmation scientifique demeure l’un des éléments de réussite de ce salon. Soulignons que les sujets approuvés pour cette édition se penchent sur des thèmes de prévalence pour la promotion du secteur halieutique. Ainsi, les deux journées scientifiques programmées au cours de ce salon viendront compléter la thématique de cette deuxième édition du salon en traitant du domaine d’intervention de la science et des techniques dans les secteurs du développement durable et de la compétitivité.
De ce fait, le premier panel se penchera sur la pêche moderne et responsable pouvant assurer un développement durable. Par ailleurs, les thèmes retenus pour ces journées scientifiques permettront, également, aux professionnels du secteur de débattre de la question de la labellisation et du marketing comme outils de renforcement de la compétitivité. Ceci étant, deux autres panels seront dédiés aux projets de l’aquaculture et de la sécurité sanitaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *