Une forte progression des clients et des prêts

Une forte progression des clients et des prêts

Durant la période 2005-2007, le microcrédit a connu une forte progression. Cette croissance s’explique par la hausse du nombre de clients actifs de 114%, du montant total des prêts en cours de 26% et du nombre global des employés de 162%. C’est ce qu’a annoncé Tariq Sijilmassi, président de la Fédération nationale du microcrédit (FNAM), lors de la réunion du Conseil consultatif du microcrédit, mardi 25 novembre à Rabat, sous la présidence de Salaheddine Mezouar, ministre de l’Economie et des Finances.
Le ministre a mis l’accent au cours de cette réunion sur les performances qu’a réalisées le secteur des microcrédits pendant les cinq dernières années. M. Mezouar a souligné que les associations de microcrédit se trouvent actuellement à un tournant de leur développement. En effet, «l’évolution que connaît actuellement le secteur doit faire l’objet d’une analyse minutieuse afin d’identifier les facteurs pouvant entraver son évolution», a souligné le ministre. «L’application de règles prudentielles, l’opérationnalité prochaine du crédit bureau, le recours progressif aux garanties conventionnelles et un effort soutenu en matière de recouvrement constituent des avancées appréciables à même de favoriser le développement sain et harmonieux du secteur du microcrédit», a rappelé M. Mezouar, dans un communiqué de presse. Le ministre a exprimé au cours de cette réunion l’engagement ferme de son département pour fournir le soutien nécessaire aux associations afin d’accomplir leur mission. Pour sa part, M. Sijilmassi a indiqué à ce sujet que l’impact du microcrédit sur la population démunie était significatif.
Il faut savoir que le  microcrédit aide les femmes à hauteur de 55 % et les hommes à hauteur de 45%. Le milieu rural représente 40 % et l’urbain 60%, selon toujours M. Sijilmassi. Le Conseil consultatif du microcrédit a examiné et approuvé au cours de cette réunion le projet de règles de classification et de provisionnement des créances sur la clientèle des associations de microcrédit.
Un projet qui s’adapte aux spécificités des risques encourus par les associations de microcrédit. Le Conseil consultatif du microcrédit a également donné son accord aux modifications apportées aux statuts de la FNAM qui prévoient que le conseil d’administration de la Fédération soit constitué de représentants de toutes les associations de microcrédit agréées. À titre de rappel, la Fédération nationale du microcrédit (FNAM) regroupe 13 associations, dont 12 en activité. Cette association compte 1.288.803 clients et 7357 employés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *