Une implication du Nord s impose

Une implication du Nord s impose

Pour la troisième fois, la capitale du Royaume a eu l’honneur d’abriter le Forum Atlantic Dialogues tenu, du 25 au 27 octobre, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI et initié par la Fondation OCP et OCP Policy Center en partenariat avec le German Marshall Fund of the United States (GMF). Un événement qui est, comme son nom l’indique, consacré au dialogue et co-développement entre les pays du bassin atlantique.

L’ouverture de cette manifestation, lancée vendredi, a été une occasion pour les participants de mettre l’accent sur le rôle des relations Sud-Sud et leur impact sur le développement de ces pays. Mostafa Terrab, PDG d’OCP et président de la Fondation OCP, lui estime qu’il existe une tendance claire du renforcement d’une relation Sud-Sud de par les investissements mobilisés en Afrique. «Cependant, il y a une absence de l’implication du Nord dans cette dynamique», a-t-il martelé.

Pour lui, «le partenariat transatlantique se limite au Nord et ignore les relations atlantiques». Se référant, par ailleurs, à l’accord de libre-échange en cours de négociation entre les Etats-Unis et l’Union Européenne, M. Terrab a plaidé en faveur d’une coopération transatlantique qui intègre aussi bien le Nord que le Sud. Il a également appelé à dépasser les problèmes de perception dont souffre le continent africain et de livrer un nouveau regard sur l’Afrique et ses entrepreneurs en invitant les pays du Nord à transformer les dettes de ceux du Sud en investissements.

Etait également de la partie, Mbarka Bouaida, ministre déléguée auprès du ministre des affaires étrangères et de la coopération, qui a estimé, lors de l’ouverture du forum, que «le renforcement des liens atlantiques permettra de relever les défis à venir». Elle a, par l’occasion, laissé dire que le développement ne peut se faire sans la sécurité. La séance inaugurale de cette manifestation a constitué une opportunité pour plusieurs participants venus de par le monde pour donner libre cours à un échange et un apport sur l’expérience de leurs pays respectifs en matière d’enjeux interrégionaux de développement, défis économiques, environnementaux et énergétiques de la zone atlantique, de la montée des pays et d’immigration entre autres.

Ceci étant, la Fondation OCP, le GMF et OCP Policy Center ont concocté, en marge du forum, un programme destiné à mettre en avant les jeunes leaders du bassin de l’Atlantique : «2013 Atlantic Dialogues Emerging Leaders Program». Ainsi, une cinquantaine de futurs dirigeants âgés de  23 à 35 ans dont une quinzaine de jeunes Marocains, ont pris part à cette manifestation. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *