Une initiative de la RAM, du CRT-TTA et de l’ONMT : Tanger-Tétouan-Al Hoceima veut séduire les TO algériens

Une initiative de la RAM, du CRT-TTA et de l’ONMT : Tanger-Tétouan-Al Hoceima veut séduire les TO algériens

A l’instar des destinations touristiques du Sud, la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima entame une nouvelle opération de charme pour conquérir le marché maghrébin.

A cet effet, la ville du détroit a accueilli, mardi 8 mai, une quinzaine de tour-opérateurs (TO) algériens. Cette visite de prospection, organisée à l’initiative de Royal Air Maroc (RAM) et en collaboration avec le Conseil régional du tourisme de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CRT-TTA) et l’Office national marocain du tourisme (ONMT), s’inscrivait dans le cadre d’une ambitieuse campagne de communication et de marketing visant à faire de la région du Nord une destination de choix aussi bien pour les touristes nationaux qu’internationaux.

Ayant débuté, lundi 7 mai, dans les villes de Tétouan et Chefchaouen, «cette visite vise à développer les relations avec nos frères algériens, en particulier dans le secteur de voyages et de diversifier le produit touristique marocain pour attirer davantage d’Algériens», a indiqué le directeur régional de la RAM Houssam El Eliraki, faisant remarquer que les organisateurs cherchent à travers cette visite à faire découvrir aux TO algériens les atouts et potentiels touristiques avec comme but d’élargir le circuit traditionnel d’Agadir et Marrakech à d’autres destinations telles que Tanger et Fès. Pour sa part, le président du CRT-TTA, Mustapha Boucetta, a mis en exergue l’intérêt des professionnels du Nord pour l’Algérie comme l’un des marchés porteurs. L’intervenant a tenu à rappeler que Tanger avait été, il y a des décennies, l’une des destinations les plus prisées par les Algériens avant que leur circuit se concentre sur Marrakech, Agadir et Casablanca. M. Boucetta a ajouté que la région est amenée à renforcer sa politique de communication et de marketing pour récupérer les parts des marchés porteurs, dont l’Algérie.

De son côté, le directeur du CRT-TTA, Abdelghani Ragala, a mis en avant les grandes potentialités touristiques dont dispose la région du Nord, dont Tanger en est le chef-lieu, qui continue de gagner du terrain en termes de tourisme de loisirs et d’affaires. Il a appelé à la création d’une ligne aérienne directe Tanger-Alger pour mieux desservir les deux destinations et d’éviter aux passagers des deux pays de prendre le vol Casablanca-Algérie avant de mettre le cap sur la ville du détroit.

En plus de Tanger, Tétouan et Chefchaouen, les TO algériens ont visité les deux villes touristiques d’Asilah et Larache ainsi que leur arrière-pays. Bénéficiant d’ambitieux programmes de développement intégrés, la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima dispose, en plus de ses trois aéroports internationaux, d’une importante infrastructure hôtelière et touristique. A titre d’exemple, Tanger a connu, ces dernières années, l’ouverture de nouvelles unités hôtelières classées, dont les deux hôtels inaugurés respectivement en 2016 et 2017 par la chaîne Hilton, lui permettant d’atteindre actuellement une capacité de 15.000 lits. Il est prévu que ce nombre passe à 41.000 lits à l’horizon 2020, et ce grâce à de nouveaux projets en cours de réalisation. Parmi lesquels, celui de la reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville qui permettra de doter la ville du détroit de deux hôtels de 5 et 4 étoiles et trois résidences touristiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *