Une nouvelle feuille de route pour l’Afrique

Au pays du Soleil Levant, les représentants, chefs d’Etats ou de gouvernements de 40 pays africains ont adopté, vendredi dernier, la Déclaration de Yokohama, clôturant ainsi trois jours de conférences, débats et ateliers lors de la quatrième édition de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD). Du 28 au 30 mai, la TICAD s’est achevée par l’annonce par Yasuo Fukuda, Premier ministre du Japon, d’une nouvelle feuille de route pour la croissance en Afrique. Dans la Déclaration de Yokohama, avec une croissance économique solide de plus de 5% par an et une meilleure stabilité politique, l’Afrique est sur le chemin d’une croissance et d’un développement élargi qui l’aideront à devenir un «continent d’espoir et d’opportunités».
 La consolidation de la paix et de la bonne gouvernance est l’un des points cardinaux de cette Déclaration. Selon ce document, le développement et la paix doivent constituer un tandem : «pour réaliser une Afrique qui gagne, les dividendes de la paix doivent se répandre dans chaque recoin de l’Afrique». Les représentants, chefs d’Etats ou de gouvernements africains qui ont pris part à cette manifestation ont rappelé le fait que les pays sortant d’un conflit doivent pouvoir bénéficier d’une assistance particulière pour une reconstruction et un développement durable. «Afin de rendre durable la paix, une démocratie saine, un dialogue continue et une bonne gouvernance doivent être vigoureusement encouragés», relève-t-on dans ce document. «Le gouvernement du Japon se situant au centre du processus de la TICAD a pris l’initiative de montrer ses engagements en doublant avant 2012 l’aide publique au développement (APD) vis-à-vis de l’Afrique. Cela contribuera à l’exécution efficace de l’assistance. Le gouvernement du Japon va également s’efforcer activement de mobiliser toutes les mesures possibles dans le but de doubler l’investissement direct du secteur privé japonais à destination de l’Afrique de 2008 à 2012», a souligné Yasuo Fukuda.
Le réchauffement climatique a été également au menu de cette conférence avec la présentation d’un «programme de promotion Cool Earth » lancé par le Japon.
 Ce programme s’inscrit dans le cadre des efforts du Japon dans la recherche d’un nouveau cadre international au-delà des premiers pas lancés dans le Protocole de Kyoto sur les émissions de gaz à effet de serre. Le Premier ministre japonais a annoncé aux Africains qu’il va présenter la Déclaration de Yokohama lors du sommet du G8 qui se tiendra au mois de juillet prochain à Hokkaido-Toyako.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *