Une nouvelle offre d’affacturage à la Société Générale

Une nouvelle offre d’affacturage à la Société Générale

«Dans le cadre de la diversification de notre offre Entreprise, nous annonçons le lancement officiel de «Confort Créance», une nouvelle offre de services riche et complète», a déclaré Albert Le Dirac’h, président du directoire de la Société Générale, lors d’une conférence de presse, mardi 27 octobre, à Casablanca. Cette nouvelle offre dédiée aux grandes entreprises et aux PME/PMI est confiée à Sogéfactoring, une nouvelle ligne métier créée en collaboration avec la Compagnie Générale d’Affacturage (CGA) qui est filiale à 100% du Groupe Société Générale France. Pour la Société Générale, «tout le monde y trouve son compte. Le service permet aux PME-PMI de combler leur besoin en cash et les grandes entreprises de prévenir les risques des impayés et d’avoir de meilleurs délais de paiement».
«À travers le service d’affacturage domestique «Confort Créance», les entreprises peuvent transférer leurs créances commerciales à Sogéfactoring, qui prend en charge le recouvrement et  garantit leur paiement dans les meilleures conditions», a souligné M. Le Dirac’h. Aussi par rapport au coût du service, les intervenants ont donné une fourchette allant de 0,5 à 2% du chiffre d’affaires hors taxe des clients. «Ce taux varie selon l’importance et le nombre de factures à recouvrir par nos services», a expliqué M. Le Dirac’h. Ainsi, Sogéfactoring  prend en charge le recouvrement et garantit  leur paiement  dans les meilleures conditions. L’intérêt principal de ce service est de permettre à l’entreprise  de sécuriser son développement commercial et poursuivre, sans risque, son activité sur ses marchés traditionnels et futurs, simplifier la gestion de ses comptes clients en confiant les relances et les encaissements à Sogéfactoring et optimiser sa gestion de trésorerie en disposant en permanence d’une capacité de financement proportionnelle à son chiffre d’affaires.
La Société Générale reste très optimiste quant à l’avenir de ce service au Maroc. «Le marché de l’affacturage au Maroc est très prometteur puisque le volume global des créances «factorées» au Maroc représente moins de 5% des encours de financements à court terme accordés aux entreprises (escompte, découvert …) par le système bancaire marocain, alors que dans certains pays européens, ce ratio dépasse 30%», a affirmé M. Le Dirac’h. Par ailleurs, des évolutions favorables au développement du Factoring se sont fait sentir. Entre autres, le développement et la professionnalisation de l’assurance-crédit, l’évolution du marché vers des standards internationaux, la structuration des informations financières et le développement de la grande distribution favorisant le recours au factoring.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *