une nouvelle stratégie nationale

une nouvelle stratégie nationale

«Le gouvernement a adopté une stratégie aux niveaux local et national pour faire face à la pauvreté, à la précarité et à l’exclusion sociale». C’est ce qu’a annoncé le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des Affaires économiques et générales, Nizar Baraka, à la conférence organisée par l’Association marocaine de sciences économiques sous le thème «L’économie sociale et solidaire dans le contexte de la crise économique mondiale»,  mardi 2 mars courant à Rabat. «Les objectifs visés par cette stratégie sont d’abord le renforcement et l’harmonisation de l’action publique en matière de l’économie sociale et solidaire, aussi bien au niveau national que régional. Aussi, cette stratégie vise à l’émergence d’une économie sociale et solidaire performante et structurée capable de jouer pleinement son rôle de lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale, parallèlement à la contribution à un développement territorial intégré fondé sur l’exploitation rationnelle et la valorisation des richesses et des potentialités locales. Mais également, l’amélioration de la visibilité et de la connaissance du secteur de l’économie sociale et solidaire», a expliqué M. Baraka. Ainsi, pour réaliser ces objectifs, le ministre a appelé à améliorer le packaging des produits de l’économie sociale (design, conditionnement, emballage, étiquetage), à mettre à la disposition des acteurs de l’économie sociale des prototypes en cohérence avec les tendances du marché et accompagner ces acteurs pour la mise en application de ces prototypes. Mais, également, mettre en place un label de produits de l’économie sociale et solidaire et développer l’innovation. Aussi, pour favoriser l’accès des produits de l’économie sociale et solidaire aux marchés le ministre propose dans sa stratégie l’organisation de salons pour les produits de l’économie sociale aux niveaux national et régional, une plate-forme du commerce équitable, l’organisation de marchés itinérants pour les produits de l’économie sociale et solidaire au niveau local, la promotion de boutiques de commerce solidaire et la promotion des produits de l’économie sociale et solidaire auprès des entreprises (chaînes de grande distribution, entreprises touristiques, sites touristiques, export…). Pareillement dans le sens du renforcement et l’organisation des acteurs de l’économie sociale et solidaire, M. Baraka a appelé à soutenir d’avantage l’amélioration du rythme de création des coopératives (actions de sensibilisation et d’accompagnement) : le nombre de création étant passé de 364 en 2006 à 610 en 2009, soit une augmentation de 67%, l’organisation des rencontres de sensibilisation pour le réseautage des associations (Marrakech, Beni Mellal, Rabat) et, enfin, l’élaboration d’un projet de programme d’appui post création des coopératives axé sur des aspects tels que le diagnostic stratégique de la coopérative (identification des besoins), la formation groupée des gestionnaires, le coaching individuel des gestionnaires, l’appui technique et l’appui à la commercialisation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *