Une nouvelle stratégie pour l’agriculture

Le Groupe OCP a lancé un Fonds agricole OCP, consolidant ainsi l’engagement citoyen du groupe au service des entrepreneurs agricoles lors d’un point de presse tenu, mercredi 22 avril, à l’occasion de la 4ème édition du SIAM qui se tient à Meknès du 22 au 27 avril 2009. Ce Fonds vise la promotion des projets agricoles prioritairement dans les régions d’action OCP (El Jadida, Safi, Khouribga, Benguerir et Boucrâa) en permettant de soutenir tout porteur de projets favorisant ainsi l’émergence de structures pérennes, compétitives et créatrices d’emploi durable. «Ce Fonds à but non lucratif mais économiquement viable (Not for profit) est ouvert à d’autres acteurs», a déclaré Mustapha Terrab, directeur général du Groupe OCP, avant de préciser que «ce Fonds fonctionne sous un modèle de financement et de capital risque». «Il donne la priorité à la céréaliculture, l’oléiculture, l’agrumiculture, le maraîchage, les produits nouveaux et de niche», a ajouté M. Terrab. Par ailleurs et à l’occasion du SIAM, l’OCP et l’Office de commercialisation et d’exportation (OCE) concrétisent un premier partenariat dans ce cadre. Ils ont signé un mémorandum d’intention de partenariat en vue de soutenir la réalisation de projets d’agrégation dans les régions, notamment El Jadida et Safi où le groupe exerce ses activités. Ce dernier apporte son soutien à travers ce Fonds qu’il vient de lancer à l’OCE dans sa mission d’agrégateur pour le préfinancement des intrants et l’appui aux projets créateurs de valeur. Ce premier partenariat cible la zone pilote de Chtouka-Doukkala-Oualidia, une région fortement touchée par l’exode et par le chômage. Or, ces régions qui disposent d’importants potentiels, ce soutien devra leur permettre de créer des emplois durables et d’avoir des revenus stables. Ce partenariat qui se fera autour de 4 projets d’agrégation avec OCE se situe au niveau de 3 stations de conditionnement de ces régions. Le projet bénéficie à 710 producteurs et touche une superficie de 1500 hectares. L’OCP financera à hauteur de 150 millions de dirhams. Près de 200 millions de dirhams iront aux projets d’irrigation avec un transfert de volume d’eau de 12 millions de m3 par an à partir du barrage Al Massira et profitera à un millier de petits agriculteurs pour l’irrigation des parcelles équipées de goutte-à-goutte.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *