Une nouvelle taxe sur le GSM

Le ministère des Finances français a précisé qu’Orange, Cégétel (SFR) et Bouygues Télécom paieront chacun 25 millions d’euros par an, plus 1% de leur chiffre d’affaires (CA) pour utiliser les fréquences hertziennes. Ces conditions s’appliqueront sur une période de quinze ans en 2006 pour SFR et Orange, et en 2009 pour Bouygues Télécom, le renouvellement de leurs autorisations intervenant à trois ans d’intervalle.
Le ministre des Finances, Francis Mer, demande par ailleurs une « amélioration significative de service » rendu par les opérateurs aux quelque 40 millions de Français utilisateurs de téléphones mobiles, précise le ministère dans un communiqué. Francis Mer demande notamment aux opérateurs d’étendre la couverture du territoire « afin de couvrir 3.200 communes aujourd’hui en zone blanche, comme le gouvernement s’y est engagé pour 2007 ».
« Un effort particulier sera en outre demandé pour assurer la couverture des axes routiers principaux de chaque département, répondant ainsi à une revendication forte, notamment des médecins en zone rurale », souligne-t-il.
Dans un communiqué, «l’UFC-Que choisir» souhaite que « la ponction au titre du renouvellement des licences des opérateurs mobiles à laquelle le gouvernement a renoncé, soit répercutée dans les plus brefs délais par une baisse des prix des appels vocaux et des SMS » (messages écrits). « Le cadeau de l’Etat doit se traduire par une baisse des prix », souligne «l’UFC-Que choisir».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *