Une offre suffisante en produits de consommation

Le gouvernement veille à assurer une offre suffisante et de qualité en produits de consommation en perspective du mois sacré de Ramadan, a affirmé, mardi à Rabat, le Premier ministre Abbas El Fassi.
M. El Fassi, qui présidait une réunion de la Commission interministérielle chargée de l’approvisionnement du marché durant le mois sacré du Ramadan, a souligné que les prix des produits de consommation seront maintenus à un niveau raisonnable, rappelant la dernière baisse des prix des produits de base, indique un communiqué de la Primature.
Il a, en outre, affirmé que la bonne récolte due au niveau de pluviométrie enregistré durant cette année permettra un meilleur approvisionnement des marchés locaux. S’exprimant lors de cette réunion, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch, a évoqué les prévisions d’approvisionnement du marché en denrées alimentaires pour le mois de Ramadan, notant que la bonne campagne agricole enregistrée cette année favorisera un meilleur approvisionnement du marché. M. Akhannouch a souligné que la production des céréales atteindra, lors de cette campagne agricole, 102 millions de quintaux, dont 45 millions de quintaux de blé tendre, soit une hausse de 80 % par rapport à la précédente campagne. Les réserves de blé tendre ont atteint 2 millions de tonnes à la mi-juillet 2009, soit l’équivalent de six mois de consommation alors que la production des légumineuses a atteint 2,6 millions de quintaux (+66%), ce qui permettra une large couverture de la demande au cours de ce mois sacré. Le marché des légumes et des fruits connaîtra quant à lui un équilibre entre l’offre et la demande, a indiqué le communiqué, précisant que l’offre des tomates sera de l’ordre de 131.000 tonnes, des pommes de terre de 130.000 tonnes et des oignons de 67.500 tonnes alors que l’offre du lait frais atteindra 81 millions de litres, ce qui permettra la couverture de la demande estimée à 70 millions de litres durant le mois de Ramadan, soit 115 %. L’offre des viandes rouges atteindra 31.500 tonnes et 40.000 tonnes des viandes blanches, permettant la satisfaction de la demande estimée à 33.000 tonnes au cours du mois sacré et de 100 % de la demande sur les oeufs, en garantissant 284 millions d’unités. La demande en miel et en sucre sera satisfaite respectivement à 150 % et 148 %, alors que l’offre des dattes dépassera la demande qui atteint habituellement en ce mois sacré quelque 30.000 tonnes. La disponibilité des denrées alimentaires prisées pendant ce mois fera que leurs prix seront accessibles au public par rapport à l’année 2008. Dans ce même ordre d’idées, le ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies,  Ahmed Réda Chami, a fait observer que les services du commerce interne procèdent, annuellement, à l’évaluation des prévisions d’approvisionnement du marché national en denrées prisées au cours de ce mois sacré tels que le sucre, le riz, le lait, les viandes, les tomates fraîches, la farine, les huiles, les dattes, le miel, les oeufs, le gaz butane, les épices et certains légumineuses.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *