Une participation fructueuse du Maroc au Salon international de l agriculture de Paris

Une participation fructueuse du Maroc au Salon international  de l agriculture de Paris

Décidément, la participation du Maroc au Salon international de l’agriculture de Paris (SIA) ne passe pas inaperçue. En effet, le pavillon marocain ne désemplit pas. Aussi, placé sous le signe «Terroirs du Maroc, trésors du monde», le stand inauguré par le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, est une invitation à la découverte et à la dégustation des produits du terroir, présentés par pas moins d’une vingtaine de coopératives et groupements d’intérêt économique (GIE) de différentes régions du Maroc, représentant diverses branches de la filière agricole. Ainsi, dressé au pôle «Délices du Monde», sur une superficie de 400 m2, le stand marocain est une vitrine exceptionnelle pour la promotion des produits du terroir national auprès des professionnels français et européens et des consommateurs en général. Dans ce sens, la participation du Maroc au SIA vient renforcer les efforts déployés pour ouvrir de nouvelles perspectives de développement pour le Maroc et la France.  Les pistes identifiées concernent en particulier la sécurité sanitaire des produits agricoles, la gestion des ressources humaines, le conseil agricole, l’enseignement technique agricole, la veille stratégique et les systèmes d’information, outre les perspectives de jumelage entre les directions régionales de l’agriculture des deux pays. Sur le plan de la formation agricole, les deux pays ont procédé, en marge du Salon, à la signature de la convention relative au Stage 250, réalisé chaque année en France au profit des étudiants de l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II et de l’Ecole nationale de l’agriculture de Meknès. L’opération Stage 250 consiste en la création de 250 stages en entreprises et en exploitations agricoles et para-agricoles dans le cadre de l’accord de coopération conclu en 1991 entre les ministères de l’agriculture marocain et français. Ce système de stages a fait l’objet de plusieurs évaluations qui ont mis en évidence l’intérêt de la poursuite de cette opération, unique de par sa longévité (22 éditions) et le nombre de stagiaires accueillis (5.090 étudiants).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *