Une première dans les provinces du Sud : Une ferme aquacole pédagogique à Dakhla

Une première dans les provinces du Sud : Une ferme aquacole pédagogique à Dakhla

507 jeunes diplômés originaires de Dakhla-Oued Eddahab ont été sélectionnés pour intégrer l’activité aquacole dans cette région faisant de ce programme un vrai levier d’intégration et de développement local.

L’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA) planche sur la réalisation d’une ferme pédagogique dans la ville de Dakhla.

L’appel à manifestation d’intérêt pour le développement lancé par l’ANDA pour la réalisation des projets aquacoles dans la région de Dakhla-Oued Eddahab a connu un engouement particulier des jeunes issus de la région.

Afin de les accompagner et étant donné l’importance de l’enjeu que constitue le développement de l’aquaculture de petite échelle dans le développement socio-économique de cette région, l’ANDA procédera à l’installation d’une ferme pédagogique où ces jeunes porteurs de projets pourront s’enquérir d’une manière pratique et efficace des techniques d’élevage de coquillages et d’algues marines, et qui sera mise en place en offshore dans la région de Dakhla sur une superficie totale de 2 ha.

Une expertise sera également réalisée pour répondre aux besoins de renforcement des compétences et des capacités des jeunes entrepreneurs, pour la maîtrise des différentes techniques liées à cette activité. D’ailleurs, 507 jeunes diplômés originaires de Dakhla-Oued Eddahab ont été sélectionnés pour intégrer l’activité aquacole dans cette région faisant de ce programme un vrai levier d’intégration et de développement local. Une attention particulière est accordée à cette catégorie qui fera l’objet d’un programme de formation renforcée, d’encadrement technique pour la concrétisation de leurs projets aquacoles.

Pour rappel, le plan d’aménagement de la région de Dakhla-Oued Eddahab considéré parmi les projets ambitieux du nouveau modèle de développement pour les provinces du sud du Royaume, et qui met en exergue les atouts naturels de cette région, en offrant les opportunités d’investissement pour l’exploitation de 878 unités de production sur une superficie de 6.500 ha. Le nombre de projets déposés dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt relatif à ce chantier a été de 1.318 dossiers, ce qui relate l’attrait que connaît cette région auprès des investisseurs intéressés par cette activité ainsi que l’intérêt manifeste des populations locales souhaitant intégrer la filière aquacole.

L’examen de ces dossiers par la commission multidisciplinaire mandatée à cet effet a été couronné par la sélection de 224 projets aquacoles envisageant l’exploitation de 2.330 ha pour produire 78.000 tonnes de produits aquacoles spécialisés essentiellement dans la culture de coquillages et d’algues marines. Ces projets prévoient un montant d’investissement dépassant les 800 millions DH et la création de plus de 2.500 postes d’emploi.

La mise en place, à terme, de l’ensemble des projets aquacoles sélectionnés dans le cadre de ce processus contribuera à consolider le positionnement du secteur aquacole dans l’économie de cette région, de renforcer son socle halieutique et de hisser cette région au rang des plus importants centres de production aquacoles, et contribuer ainsi à atteinte des objectifs stratégiques du Plan Halieutis.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *