Une rencontre est prévue le 22 mars : L’arbitrage en débat à l’AmCham

Une rencontre est prévue le 22 mars : L’arbitrage en débat à l’AmCham

La particularité de l’arbitrage réside dans le fait qu’il est rapide et confidentiel, ainsi ses audiences ne sont pas publiques.

La Chambre de commerce américaine au Maroc (AmCham) organisera la semaine prochaine un séminaire sur le thème «introduction à l’arbitrage national et international». Cette rencontre, prévue le 22 mars à Casablanca, tend à présenter les avantages de l’arbitrage par rapport à une procédure portée devant les juridictions d’un Etat. On cite dans ce sens six privilèges. Les parties peuvent choisir un ou des arbitres spécialistes du droit ou d’une technique donnée selon les spécificités de l’affaire.

La particularité de l’arbitrage réside dans le fait qu’il est rapide et confidentiel, ainsi ses audiences ne sont pas publiques. De même, l’arbitrage élimine les conflits de compétence entre tribunaux, en particulier en matière internationale, ainsi que généralement les problèmes de conflits de lois. Il offre donc une très grande sécurité par rapport au recours aux tribunaux. Au-delà de la possibilité de l’exécution forcée, les sentences arbitrales, qui constituent de véritables jugements, peuvent être aisément exécutées à l’étranger grâce à des conventions internationales signées par de nombreux pays dans le monde y compris le Maroc.  En outre, le délai dans lequel la sentence doit être rendue est fixé par les parties et à défaut par le règlement d’arbitrage.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *